Bienvenue sur newsantilles.com
<div style="background-color: none transparent;"><a href="http://www.ikiloop.com/" title="link">here</a></div>
                 Le monde

Commémoration du Sacrifice de Louis Delgrès au Matouba.

À l’occasion du 215ème anniversaire de la Commémoration du Sacrifice du Colonel Louis Delgrès au Matouba, la ville de Saint-Claude organisait le Dimanche 28 mai une cérémonie, afin de rendre hommage à ce grand homme, Héros de la lutte contre le rétablissement de l’esclavage en Guadeloupe. La cérémonie commémorative a eu lieu devant la stèle de Delgrès, en présence du représentant de l’État, des élus des collectivités, des représentants des communes et du Groupe les Balisiers de Basse-Terre.

Ouverture de la 8ème édition de la manifestation "Fò an fanmi" à Basse-Terre.

Dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage dans le département, comme chaque année, 1a cérémonie officielle de "Fò an fanmi" s’est déroulée le samedi 27 mai, au Fort Delgrès à Basse-Terre. Les élus locaux, les autorités civiles et militaires, les personnalités invitées et la population étaient présents à ce rendez-vous annuel incontournable, d’une période qui a marqué l’histoire de la Guadeloupe.

Baillif commémore l’abolition de l’esclavage.

Dans le cadre de la manifestation : "Sur le chemin de la mémoire" organisée par la commune de Baillif, le maire Marie-Yveline Théobald-Ponchateau et son Conseil municipal avaient convié la population à une grande cérémonie, ce samedi 27 mai en fin de journée, afin de commémorer l’abolition de l’esclavage. Après un dépôt de gerbe, symbole de liberté, au pied du buste de Delgres au son du Ka ; une fresque réalisée sur la place par l’Association 4KG a été dévoilée. La prestation théâtrale de la "Compagnie Savann" dirigée par Harry Baltus a ému le public, par ses lectures d’extraits de l’ouvrage de Frédéric Régent et de Gilda Gonfier "Libres et sans fers".

Bouillante : Commémoration du 27 Mai 1848.

Le rendez vous avait été donné à Village le samedi 27 mai, au Mémorial de la Liberté. Le Maire de Bouillante Thierry Abelli et son Conseil Municipal, les  associations de la commune, les personnalités invitées, se sont réunis ce jour là afin de célébrer le 169ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Nombreux étaient ceux qui avaient fait le déplacement afin d’accomplir ce devoir de mémoire.

Journée portes ouvertes au Centre d’Imagerie Moléculaire de la Guadeloupe, "Cyclotron".

Situé dans la zone d’activité de Providence aux Abymes, le Centre d’Imagerie Moléculaire de la Guadeloupe "CIMGUA/Cyclotron" a ouvert ses portes aux visiteurs ce jeudi 25 mai 2017. Dès10 heures du matin, il a accueillait les premiers visiteurs : les élus, la presse et les personnalités invitées puis le grand public.

"La Guadeloupe a en effet son Cyclotron" ! Une première pour le département et pour la Caraïbe. C’est le résultat d’une lutte menée par des professionnels, des citoyens. Une lutte à laquelle s’étaient associés Eddy Nedelkovski et Julie Aristide, l’égérie du projet, ainsi que les Élus Régionaux qui se sont pleinement investis, conscients de la nécessité d’une telle structure dans le département.

C’est l’aboutissement d’un projet initié par la communauté scientifique, les médecins, praticiens, le Docteur Mona Édreville, Chef du service de cardiologie au CHU de Pointe-à-Pitre, le Docteur Lyonel Bélia, Chef du service de médecine nucléaire du CHU de Pointe-à-Pitre…

C’est aussi une bonne nouvelle pour les Guadeloupéens, contraints d’attendre voire plusieurs mois avant d’avoir un rendez vous pour le fameux TEP scan, effectué jusque là dans l’hexagone. Ils pourront dès lors bénéficier de la rapidité  et de l’efficacité des soins, un grand pas dans le domaine de la santé.

Hébergement touristique, où comment économiser l’énergie.

Comment faire quand on est propriétaire d’hôtels ou de gites pour consommer plus et payer moins ? La réponse est de se rapprocher de l’Adème et de la Région car il existe désormais une série de solutions techniques à mettre en place pour dépenser moins d’énergie fossile et donc réduire ses dépenses et protéger la planète.

En 2020, il est prévu, en Guadeloupe, une affluence d’environ 1 million de touristes, soit 2 touristes par habitant. Au-delà des retombées économiques bénéfiques pour le territoire, il est indéniable que cette forte affluence aura un impact en matière de consommation des ressources du territoire.

Le 24 mai dernier, un séminaire organisé par la Région et l’Ademe a présenté à la fois les possibilités offertes pour accéder à cette économie d’énergie et les subventions qui y sont associées. L’observatoire régional de l’énergie et du climat, a présenté ce même jour le poids de ces consommations par rapport à la consommation totale sur le territoire. La cible se sont les hébergeurs, les touristes, les hôtels de toutes tailles, de toutes gammes, les gites, les maisons d’hôte.

Les solutions techniques

La climatisation et l’eau chaude sont les principaux postes, consommateurs d’électricité, dans un hébergement touristique. A la différence du secteur résidentiel, l’usage de ces équipements est effectif sur toute la journée, toutefois leur usage pourrait être optimisé en évitant par exemple que dans certaines chambres la climatisation reste allumée, en l’absence des occupants, ou avec les vitres ouvertes. Ce séminaire à démontré que l’optimisation des consommations électriques sur ces deux postes passe par un choix adapté des équipements en fonction du type d’établissement. En effet, une résidence hôtelière de plusieurs bungalows sera équipée de systèmes individuels, tandis qu’un hôtel de plusieurs dizaines de chambres pourra être équipé d’un système centralisé. Un usage optimisé de ces équipements est possible sans que cela ne crée de contrainte auprès des clients. Il est notamment possible d’asservir la commande électrique dans une chambre avec une carte d’accès ou encore de positionner des contacts de feuillure sur les ouvrants. Ce dernier équipement va éteindre la climatisation en cas d’ouverture des fenêtres.

Les soutiens financiers

Les hébergeurs doivent être motivés pour entreprendre des investissements ou même réfléchir à une nouvelle organisation dans le seul but de réduire la facture de consommation des énergies fossiles. Et l’incitateur majeur ce sont les dispositifs d’accompagnement proposer par la Région, l’Etat et l’Europe qui ont été présenté lors de ce séminaire. Ces dispositifs sont en lien avec différents axes afin d’accompagner la création, la rénovation avec ou non montée en gamme de cette cible.

Axe tourisme : dispositif de la région Guadeloupe (gites et hôtels) et de l’Europe (hôtels 4*)Axe Energie : dispositif de l’ADEME, la région Guadeloupe et les fonds européensAxe environnement : Dispositif de l’ADEME et de la région Guadeloupe

Le taux d’intervention dépendra de la taille de l’entreprise.

EDF Archipel Guadeloupe accorde des financements au titre des CEE (certificats d’économie d’énergie). Cette aide considérée comme une aide privée viendra compléter les aides publiques.

MT.

 

 

 

Baillif : Vernissage de l’exposition "Une aube de liberté, 1848".

Afin de commémorer l’abolition de l’esclavage, la ville de Baillif organisait du 23 au 27 mai la 4ème édition de la manifestation : "Sur le chemin de la mémoire", au Centre Socio-culturel. La manifestation a débuté le mardi 23 dans l’après-midi, par le vernissage d’une exposition : "Une aube de liberté, 1848", prêt des archives départementales de la Guadeloupe. L’Exposition sera visible jusqu’au 31 mai 2017 au Centre Socio-culturel.

Partenaire

L'actu par mail

Recevez toute l'actualité par mail , Tous les jours

Facebook

Pub