Bienvenue sur newsantilles.com
<div style="background-color: none transparent;"><a href="http://www.ikiloop.com/" title="link">here</a></div>
                 Le monde

Cérémonie en l'honneur des associations Trois-Riviériennes.

Ce mardi 14 Août le maire de Trois-Rivières, Jean-Louis Francisque et son Conseil Municipal avaient invité les associations de la commune à la Salle Bloncourt Francillette, afin de les  honorer pour le travail et les performances réalisés au cours de cette année 2018. C’était aussi l’occasion de mettre à l’honneur huit personnalités actives dans le domaine associatif.

Fin du séjour à la Dominique pour les jeunes du "Camp d’Ado" organisé par Saint-Claude.

24 jeunes ont participé à la 8ème édition du "Camp d’Ado" organisée par la Ville de Saint-Claude et le CCAS. Ils sont donc de retour après un séjour du 2 au 13 aout, passé à la Dominique. Cette opération fait partie d’un dispositif de réussite et d’insertion mis en place par la commune afin de permettre aux jeunes de se rencontrer, de découvrir la Guadeloupe, les îles de la Caraïbe, francophones, anglophones, hispanophones et de se perfectionner dans le domaine linguistique.

Basse-Terre : Une jeune femme se jette en contrebas d'un pont.

Les services de secours étaient sur place hier soir afin de prendre en charge une jeune femme de 19 ans qui a sauté du pont des Marsouins. Les pompiers sont descendus pour remonter le corps sans vie de la victime. Trois élues de la ville étaient sur place pour soutenir la famille dans cette épreuve. Nous adressons nos sincères condoléances à la famille.

Une nouvelle centenaire pour la Ville de Bouillante.

Ce samedi 4 août 2018, au local de l’association DLO CHO à Thomas Bouillante, la municipalité et la famille de Madame Bernadette Antoine née Cabarrus étaient réunies pour fêter ses 100 ans. Une messe a été célébrée par le père Simon de Bouillante, messe au cours de laquelle le prêtre a notamment évoqué les "Béatitudes" citées par le Christ. La soirée organisée en son honneur s'est terminée fort tard vers quatre heures du matin. Notre centenaire  a donné  naissance à11 enfants qui lui ont donné 25 petits-enfants puis 49 arrière-petits-enfants et enfin un arrière arrière-petit-fils.

Plus jeune, Madame Bernadette Antoine aimait beaucoup chanter et danser le Bel Air et le Lewòz. Elle est actuellement en bonne forme car elle se nourrit bien et est bien entourée de quelques-uns de ses enfants et petits-enfants qui prennent soins d’elle. Très heureuse de revoir toute sa famille, c’est avec plaisir  qu’elle a accueilli les uns et les autres chacun à son tour, lors de cette belle fête donnée en son honneur,  grand moment convivial très apprécié par Bernadette.

Baillif : Récompenses aux bacheliers.

La municipalité de BAILLIF a organisé ce mardi 08 Aout 2018 à la salle de délibération, une cérémonie de remise des prix en l'honneur des bacheliers de la commune. Accompagnés de leurs parents et amis, ils étaient nombreux à avoir répondu à l'invitation du maire Marie-Yveline Théobald Ponchateau et de son Conseil municipal. Un grand moment riche en émotion pour ces élèves qui ont fourni un effort pendant toute leur scolarité, ils ont donc été récompensés.

« Mwen sé on fanm rebèl »

La chanteuse Baillifienne, Anabella, connue depuis 2008, pour son engagement contre les violences faites aux femmes dévoile ce samedi sur NewsAntilles son nouveau vidéo-clip « Mwen sé on fanm rebèl », dédié exclusivement en son vivant à sa chorégraphe Madame Jeanine LAUGIER-BABEL, Présidente de l’association « Comme Autrefois » de Baillif (spécialisée dans le quadrille, la mazurka et la biguine), ainsi qu’à ses membres et à tous et à toutes, ici et là.  En effet, leur collaboration remonte à 2008, pour favoriser ensemble, par des expressions artistiques la culture de la grâce, de l’élégance, du respect et de l’égalité entre les hommes et les femmes.

 

Une chanson, des rythmes et des pas entraînants, une scénette

 

« Mwen sé on fanm rebèl dit bel tigrès, avè on pile mélanj a vaniy é dousè, é on kè plen lanmou, bonté é tendrès, ki ka revandiké rèspè a fanm… ». Le refrain de cette chanson illustre l’ardeur du combat ainsi que le fort intérieur de l’artiste Anabella. Les  paroles oscillent entre un cheminement personnel, la détermination et la rébellion de la chanteuse face aux violences faites aux femmes. Et, une chorégraphie de l’association « Comme Autrefois » met en beauté le clip «Mwen sé on fanm rebèl », avec des pas en symbiose entre danseurs et danseuses, des costumes colorés en mouvement sous les rythmes entraînants de cette belle mazurka. Puis, on découvre aussi, une petite scénette réalisée avec des proches de l’artiste dont le chanteur Philippe SAMSAMBO de Zora Gospel de Cergy, pour lutter contre le harcèlement sexiste et de rue. Ce clip mérite d’être connu de tous et toutes. Il véhicule des messages valorisant la culture du respect et de l’égalité entre les sexes, du non-sexisme, du non-harcèlement et de la non violence.

LA PRÉFECTURE COMMUNIQUE:Police de sécurité au quotidien contrôle routier

La police nationale de Guadeloupe a mené un contrôle routier en présence de Philippe Gustin, préfet de la Guadeloupe, ce mercredi 25 juillet au rond-point Blanchard de la marina de Pointe-à-Pitre.

 

50 véhicules ont été contrôlés, 10 infractions ont été constatées :

- 1 conduite sans permis,

- 4 défauts de contrôle technique, les véhicules ont été immobilisés,

- 1 non transfert de carte grise,

- 1 non présentation du permis de conduire,

- 3 véhicules roulant feux antibrouillards allumés.

 

Les tablettes NEO ont permis aux policiers de contrôler sur place que :

- les véhicules en défaut n’apparaissent pas au fichier des véhicules volés,

- les conducteurs ne figurent pas au fichier des personnes recherchées.

Les policiers sont désormais équipés de nouveaux équipements opérationnels (NEO) composés de terminaux mobiles : tablettes et smartphones qui leur permettent de gagner en rapidité et en efficacité pour lutter contre tout ce qui fait naître un sentiment d’insécurité chez nos concitoyens : les vols dans les commerces, les agressions dans la rue, les cambriolages, les infractions routières, les rodéos sauvages, les incivilités…

Concrètement, ils permettent aux policiers d’accéder, en situation de mobilité, à la documentation professionnelle : code de la route, lecture de la bande MRZ des titres d’identité, à internet, à la cartographie, au procès verbal électronique, à la messagerie opérationnelle et aux fichiers de la police nationale comme les véhicules volés, personnes recherchées, permis de conduire …

Depuis septembre 2017, 28 400 terminaux ont été déployés dans la Police nationale. Le parc NEO devrait atteindre 50 000 terminaux en 2020. La direction départementale de la sécurité publique de la Guadeloupe est dotée de 84 NEO dont 63 déployés à ce jour sur les trois circonscriptions de la sécurité, 130 NEO supplémentaires sont annoncés pour 2019.

 

Partenaire

Facebook

Pub