Bienvenue sur newsantilles.com
<div style="background-color: none transparent;"><a href="http://www.ikiloop.com/" title="link">here</a></div>
                 Le monde

Tourisme: Escale du bateau de croisière "Le Prinsendam"à Basse-Terre.

Le dernier bateau de croisière pour l’année 2017, "Le Prinsendam", a fait escale à Basse-Terre ce samedi 30 décembre. À cette occasion, la Conseillère départementale, Brigitte Rodes,le Représentant de la ville de Basse-TerreAristide Facorat, la Présidente de l’Union des Commerçants de Basse-Terre, Nathalie Eddo et le Président de la Maison du Tourisme Henri MARIE, ont

participé à un déjeuner de travail à bord. Au cours de cette séance de travail, quelques-uns des grands axes de la stratégie départementale en matière de politique touristique et d’attractivité du territoire ont été détaillés.

À noter : "En matière touristique, la Présidente du Conseil départemental et l’ensemble des élus de la Collectivité se sont fixés comme feuille de route de valoriser, d’animer et de promouvoir la culture guadeloupéenne, ses patrimoines, naturel, matériel et immatériel, ainsi que l’art de vivre des Guadeloupéens : autant de vecteurs d’authenticité et d’attractivité du territoire qui constituent leur fierté, et leur cadeau aux touristes et au monde".

La ville de Saint-Claude a signé la convention Territoriale globale avec la CAF.

La ville de Saint-Claude a signé ce jeudi 28 décembre en mairie, une convention de partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales : La Convention Territoriale  Globale, "CTG", la première du département.

"La CTGest une démarche nouvelle de contractualisation de la politique familiale et sociale de la Caisse d’Allocations Familiales qui concerne l’ensemble des champs d’intervention sur lesquelles la Caf  intervient (prestations légales et action sociale) dans une approche globale et transversale et qui vise à : Rendre plus efficient le partenariat entre la CAF et les acteurs locaux de services aux familles, optimiser l’offre globale de services de la CAF pour l’adapter aux besoins des familles et au projet du territoire, renforcer la lisibilité des engagements des politiques publiques et mieux communiquer sur les actions mises en œuvre, renforcer l’efficacité, la cohérence et la coordination des actions en direction des habitants et des familles d’un territoire. La CTG de Saint-Claude couvre la période 2017-2020".

hommage à René CAZIMIR-JEANON

DISPARITION DE RENÉ CAZIMIR-JEANON Ary Chalus salue l’homme de conviction, investi dans le décryptage de l’actualité C’est avec une profonde tristesse que j’apprends ce jour le décès de René Cazimir-Jeanon.

Les conseillers régionaux se joignent à moi afin de rendre hommage au journaliste, à l’éditorialiste, au rédacteur en chef adjoint et à l’homme de conviction investi dans le décryptage de l’actualité, qui avait à cœur d’apporter une information simple et de qualité à l’ensemble des lectrices et lecteurs Guadeloupéens.

Véritable référence dans le milieu journalistique, je salue ce professionnel de l’information dont les qualités, telles qu’une exigence et une curiosité inlassable, lui permirent de briller tout au long d’une carrière professionnelle riche.

Sa plume incisive et ses mots tranchants, mais toujours à la recherche de la vérité, furent les marqueurs du style pour lequel il était reconnu, en parallèle de son expertise pour la vie économique locale et nationale.

Homme engagé, il s’était employé à la défense de nobles causes, notamment pour la drépanocytose auprès du Docteur Guy Mérault, chercheur à l’INSERM. En ce moment douloureux, je veux exprimer à sa famille, ses amis et à tous ses collègues de France-Antilles et de Nouvelles Semaine, mes sincères condoléances.

Heureux propriétaires d’un pied à terre dans l’hexagone ou en Corse, vous risquez d’être assujettis à une taxe d’habitation fortement majorée.

La loi de finances rectificative pour 2014 a autorisé les communes où la demande de logements est sensiblement supérieure à l’offre, à majorer de 20% la taxe d’habitation due pour les résidences secondaires. Ces communes sont au nombre de 1151. Elles sont regroupées dans les agglomérations suivantes : Ajaccio, Annecy, Arles, Bastia, Bayonne, Beauvais,  Bordeaux,  Draguignan,  Frejus, Genève/Annemasse, Grenoble, La Rochelle, Test de Buch/ Arcachon,  Lille, Lyon, Marseille, Meaux, Menton/Monaco, Montpellier, Nantes,  Nice, Saint-Nazaire, Sète, Strasbourg, Thonon les Bains, Toulon et Toulouse. Aucune commune de Guadeloupe ou d’un autre DOM n’y figure. Mais les domiens peuvent avoir à mettre la main à la poche !

Avec la loi de finances pour 2017, la majoration de la TH peut être portée à 60% dans ces communes. Le but affiché est d’inciter les propriétaires de résidences secondaires à les vendre ou à les louer. La ville de Paris a sauté sur l’occasion de sorte que cette importante majoration a été appliquée dès cette année.      

Il est permis de douter de la légitimité de cette mesure dès lors que la TH  finance les services organisés au profit de la population, services scolaires, sociaux, sportifs, culturels etc  et que les propriétaires de résidences secondaires n’en bénéficient pas ou très peu. Et si la difficulté à se loger dans les communes concernées par la surtaxe ne peut être niée, il y a peu de chance que cette potion amère y changera quelque chose. L’Etat et les communes seraient bien inspirés de favoriser la construction de logement social ou intermédiaire plutôt que de faire la chasse aux résidences secondaires, lesquelles ne représentant d’ailleurs guère plus de 10% du parc de logement et moins à Paris (7%).

Les « domiens », qui ont acquis une résidence secondaire à Paris ou dans une autre grande ville l’ont fait le plus pour avoir un toit en cas de catastrophe naturelle, cyclone, tremblement de terre, éruption volcanique, tsunami, ou de trouble social grave et durable, ou encore  pour loger les enfants durant leurs études ou pour se soigner, et enfin pour garder un lien avec  la famille éclatée entre l’outremer et la France continentale. Ces motifs sont-ils condamnables ? Que reste-t-il du sacro-saint principe d’égalité devant l’impôt ? 

Certains seront d’accord pour faire payer les richesmais une fois encore ce sont les classes moyennes qui vont être mises à contribution. Les propriétaires de luxueuses résidences principales qui ont des résidences secondaires dans des communes à la mer, à la montagne, à la campagne ou en ville dans des communes de France hexagonale ou domienne où la surtaxe n’est pas applicable ne seront pas surtaxés.

Le législateur serait bien inspiré de réfléchir à une politique d’incitation plutôt que de jouer du bâton et de pratiquer l’ostracisme.

La vigilance est de rigueur. La surtaxe n’a atteint pour l’heure son maximum légal de 60% qu’à Paris et dans quelques communes mais cela pourrait rapidement changer. Les propriétaires de résidences secondaires sont une proie facile pour les communes qui ont du mal à équilibrer leur budget… sauf s’ils choisissent d’y avoir leur carte d’électeur... A bon entendeur, salut  !       

Danièle  DEVILLERS .

                                                                                                                                                                 

21 lauréats pour la 1ère édition consacrée aux bénévoles des associations de Basse-Terre

La 1ère édition de la "Cérémonie du Bénévolat", organisée, dans le cadre de la "Journée Mondiale du Bénévolat", le mercredi 20 décembre 2017, à l'auditorium Jérôme Cléry, par le Comité Départemental des Médaillés de la Jeunesse des Sports et de l'Engagement Associatif, a été un véritable succès.

Pour l'occasion, l'équipe de 9 membres élus du Président Mathieu Galvani, avait bien fait les choses avec une animation assurée par le vice président, Prosper Congré et la participation artistique de la jeune mal voyante Luan Pommier.

On notait, notamment, la présence du maire de Basse-Terre, Marie-Luce Penchard, entourée de plusieurs membres de son Conseil Municipal, dont ses deux premiers adjoints, Frantz Darlis et Myriam Guillaume, du Directeur Adjoint de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, Jean-Luc Thévenon, de l'Inspectrice de l'Education Nationale, en charge des Affaires Sportives, représentant le Recteur d'Académie, Gina Saint-Phor-Bourgeois, du proviseur du lycée Raoul-Georges Nicolo de Rivière-des-Pères, Claude Jotham, de la principale du collège Joseph Pitat de Petit-Paris, Pascale Chanlot et du Conseiller Principal d'Education du lycée Gerville Réache, Michel Larochelle.

Pendant deux heures, les 21 lauréats (9 féminines et 12 masculins de milieux divers : sport, culture, art et tradition, éducation populaire...) de cette première promotion, se sont succédés à la tribune, accompagnés de leurs proches et de leurs cadres, pour récupérer leur distinction.

Des générations qui arrivent, d'autres qui partent, d'autres encore qui ont traversé les années, parfois des décennies, sans rien demander, parfois sans rien obtenir, et qui mercredi soir, nous ont gratifié de leur présence pour avoir accepté de donner du sens, de la qualité, de la crédibilité à cette soirée.

Un superbe élan de générosité, dans le partage d'un effort par le travail pour saluer l'implication de ces jeunes et moins jeunes, de ces femmes et ces hommes qui ont marqué notre passé, vivent notre présent et tracent notre avenir pour entretenir cette flamme qui anime les bénévoles.

Noël des Solidarités.

La Municipalité de Saint-Claude, en collaboration avec le Centre Communal d’Action Sociale, organisait ce jeudi 21 décembre "le Noël des Solidarités" au Centre Culturel Édouard Coradin. Le groupe "Nou an fanmi " animait la manifestation conçue sous le signe du partage. Des cadeaux ont été remis aux familles défavorisées.

Réunion du Comité local d'orientation des Assises des Outre-mer.

Le Comité Local d’Orientation "CLO" des Assises des Outre-mer s’est réuni le mercredi 20 décembre en préfecture sous la présidence d’Éric Maire, Préfet de la région Guadeloupe. Cette instance de pilotage des Assises en Guadeloupe réunit chaque mois les élus, les socioprofessionnels, les opérateurs et les associations qui se sont portés volontaires pour y participer. Une occasion

 

de valider les travaux en cours, notamment l’organisation des ateliers locaux sur des thématiques plébiscités par les Guadeloupéens.

Partenaire

L'actu par mail

Recevez toute l'actualité par mail , Tous les jours

Facebook

Pub