Que savons – nous de l’origine des viandes servies dans la restauration et quid du dicton, on creuse sa tombe avec ses dents  ?

L’obligation d’étiquetage de l’origine des viandes servies dans la restauration hors domicile deviendra obligatoire au 1er mars 2022 grâce à la publication d’un décret, le jeudi 27 janvier, au Journal officiel. Cette disposition est le fruit d’une longue procédure, notamment législative, initié par les États généraux de l’alimentation conduits en 2017.

A noter que dès  États généraux de 2017 et les travaux parlementaires qui ont suivi dans le cadre de la loi Egalim de 2018, le sujet de l’origine des viandes en restauration hors domicile avait émergé. Le Gouvernement a ainsi ensuite engagé en 2019 une concertation avec les professionnels agricoles, de la restauration et les associations de consommateurs sur un projet de décret visant à rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine de la viande servie dans la restauration hors domicile afin de renforcer l’information disponible pour les consommateurs.

C’est à l’issue d’une procédure nécessitant un aval de la Commission européenne et d’un important travail législatif finalisé dans la loi Egalim2 d’octobre 2021, un décret a pu être publié, pour renforcer les mentions d’origine des viandes en restauration.

Ainsi, à compter du 1er mars 2022, l’origine de la viande (porc, volaille, agneau, mouton) servie dans toute la restauration hors domicile (cantines, restaurants, restaurants d’entreprises) devra être indiquée, comme cela est le cas pour les viandes bovines depuis 2002. L’étiquetage de l’origine des viandes devra mentionner le pays d’élevage et le pays d’abattage, qu’il s’agisse de viandes fraîches, réfrigérées, congelées ou surgelées.

Cette nouvelle obligation dont la carence depuis fort longtemps a té dénoncée au Progrès Social,  répond à une attente forte des consommateurs de transparence et de traçabilité sur l’origine des produits qu’ils consomment. Avec la publication de ce décret, le Gouvernement répond à une demande légitime et offre d’avantage d’informations pour permettre aux consommateurs de réaliser des choix d’alimentation éclairés.

Si l’information sur l’origine des viandes était déjà délivrée aux consommateurs dans les grandes surfaces et les boucheries, seule celle sur l’origine de la viande bovine était jusque-là obligatoire dans la restauration hors domicile. Cette nouvelle réglementation permet d’étendre l’information aux viandes porcines, ovines et de volaille.

DURIZOT JOCELYN ( Source AgriNiouzes Guadeloupe)

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.