L’épidémie est excessivement rapide .Les renforts sont arrivés !

Renforçons notre vigilance. Respectons les gestes barrières

Ne lâchons rien. Plus que jamais tenons ensemble.

La seule protection connue à ce jour contre le COVID est la VACCINATION. Les hôpitaux et cliniques qui accueillent les patients COVID ont tous activé leur plan blanc.

 

À ce jour, nous sommes au-delà du palier 6 du plan ORSAN avec 67 lits de réanimation activés (CHU et CHBT). 17 patients sont décédés cette semaine au CHU et au CHBT. L'épidémie connaît un nouveau rebond tant chez nous qu’en Martinique.  De ce tragique, les services hospitaliers sont débordés.  Cet alarmant et sévère rebond du coronavirus, a été entendu par les renforts venus de la France de notre archipel.

 Environ plus de 130 soignants ont posé le pied sur le tarmac de l’aéroport « Guadeloupe – Pôle Caraïbes » (médecins généralistes, anesthésistes, aides-soignants, infirmiers, pompiers de Paris,  volontaires ultramarins et sur place de chez nous, ou encore personnels de laboratoires) .  Cette solidarité correspond bien aux attentes des personnels soignants locaux, épuisés et qui craignent un afflux toujours plus important de patients, dans les prochains jours.  La situation de grave a été qualifié de catastrophique. Le plan blanc a été déclenché. Ce dispositif de crise des hôpitaux en cas d’afflux de patients ou de victimes permettant de faire face à la flambée épidémique.

C’est donc dans cet esprit de la solidarité que Sébastien LECORNU, ministre des Outre-mer flanqué de son directeur de cabinet Philippe Gustin, ancien préfet de la région Guadeloupe et au fait de nos problématiques( que nous saluons) ,  s’est rendu chez nous pour une durée 3 jours ( du  mardi 10 au jeudi 12 août 2021)   pour faire un point d’étape sur la situation sanitaire.

A noter qu’avant son arrivée, Sébastien Lecornu ainsi que le ministre de la santé et de la solidarité, Olivier Veran ont conjointement écrit aux élus de Guadeloupe et de Martinique, pour évoquer l'ampleur de la crise sanitaire (nombre de cas, tension hospitalière, déprogrammation d'opérations médicales, etc.), mais aussi pour les exhorter à amplifier la communication pro-vaccin . et les mesures d'aide économique d'urgence.

Un programme chargé pour le ministre, puisque dès son arrivée mardi 10 aout , il a visité des services des urgences, de la réanimation et de médecine du CHUG Pool . Le lendemain il a visité un centre de vaccination à       Basse – Terre, au Carmel. S’en est suivi une rencontre avec un comité des élus, avant la conférence avec nos confrères de la presse. Où des fortes et déterminées décisions ont été annoncées . Nous y reviendrons.

Sébastien LECORNU plus tard a visité des services des urgences, de la réanimation et de médecine du CHBT Pool avant de quitter le pays pour la Martinique.

La balle est désormais dans le camp de notre population. A chacun sa détermination et sa responsabilité. Et sans langue de bois.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.