Tribune L'opium des imbéciles.

La critique du complotisme est-elle un sport de combat ?

Pour Rudy Reichstad,  l’auteur de l’opium des imbéciles,  aucun doute. La critique du complotisme est réellement un sport de combat.

Le complotisme nous affirme l’auteur et tous ceux qui ont eu à travailler sur le complotisme,  a partie liée avec nos passions tristes : égocentrisme, misanthropie, paresse, lâcheté, peur, jalousie, ressentiment. Qu’il vienne panser une blessure narcissique toujours ouverte, qu’il mette en récit ce que l’on n’arrive pas à comprendre, qu’il serve à blesser ou diffamer des ennemis, son expansion n’est pas seulement le symptôme d’une crise de la démocratie libérale, elle en est aussi un facteur d’aggravation à part entière.

 

On le voit bien sur les réseaux sociaux,  et même dans nos médias dits « citoyens ». Sur le marché noir des idées douteuses, les théories du complot s’échangent avec la même frénésie que les superstitions, les pseudo-sciences, les nouvelles spiritualités et les idéologies radicales.
Combien de nos compatriotes qui s’improvisant tour à tour juges, enquêteurs, détectives, historiens, économistes, climatologues, virologues, experts en terrorisme ou spécialistes des questions internationales et en toutbitenloji ? Les complotiste font leur, l’idée fausse que la démocratie signifie que « mon ignorance vaut autant que ta connaissance » et en arrivent à considérer que « la compétence est une invention de l’élite pour imposer sa tutelle aux braves gens. »

Immodestes et nombrilistes, se croient- ils plus clairvoyants que les autres, voire se considèrent- ils comme une avant-garde éclairée pouvant même jouer le rôle de prophète qui avait annoncé toutes sortes d’événements à venir.

On l’a bien vu chez nous avec les anti vax et nos antitoubiten  de l’inique et troublante pensée. On dénonce sans énoncer.  Et tant pis pour Cuba si souvent cité en exemple sous nos cieux,  qui a fait le choix de vaccin « obligatoire », tout comme d’ailleurs le professeur Raoult. Une très prospère économie du complotisme s’est ainsi mise en place au cours des dernières années. Elle a ses commanditaires, ses laborantins, ses médecins, ses politiciens, ses dealers, ses consommateurs occasionnels et ses junkies.  Mais je n’irai jusqu’à dire comme Ruddy Reichstad, « mêmes ses idiots utiles et ses imbéciles.  » Quoique en Martinique avec la montée de l’épidémie que démontre une non vaccination , alors que d’autres pays( les plus démunis ou désorganisés)  où les gens tombent comme des mouches ne cessent, EUX,  de le(s) réclamer. Evitons de pleurer avec les yeux des autres. Et ceux des anti vax. Et pas uniquement de la covid !
 

Immodestes et nombrilistes, beaucoup se croient plus clairvoyants que les autres. Se   considèrent- ils, même :  sans diplômes et compétences aucunes, voire sans légitimité politique, sans être connu en matière de philanthropie, et sans que dyé ait eu à leur parler,    comme une avant-garde éclairée pouvant même jouer le rôle de prophète annonçant  toutes sortes d’événements à venir.

« Le premier asservissement de notre esprit vient souvent de nous-mêmes. »

Toutes les croyances et les diseurs d’avenir, de bien – être,  sont de retour. Face à ce constat, la meilleure parade reste donc d’appliquer la pensée méthodique, quand c’est possible, plutôt que d’être victime de sa crédulité. Il n’y a donc pas de recette miracle. Mais une attitude d’esprit que nous nous devons d’appliquer avec résolution. Rien ne vaut la discussion, la réflexion, les échanges, les confrontations d’idées, les lectures, la diversité des sources dans celles-ci, et toute la tolérance qui doit l’accompagner.

DURIZOT JOCELYN

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.