Santé ! Une bonne nouvelle.

« 14 millions d’euros du plan de relance au profit de la santé des Guadeloupéens »

Ary CHALUS

Félicitons-nous qu’enfin que L ’ARS ait accordé une autorisation pour l’exploitation de 5 nouveaux scanners et d’une IRM sur le territoire indispensables pour l’amélioration d’un diagnostic radiologique.

L’exploitation de ces nouveaux équipements de pointe pour les établissements de santé publique, dont :  1 scanner pour le centre hospitalier Maurice Selbonne de Bouillante. Un pour le centre hospitalier de Capesterre – Belle eau-. Le secteur privé n’a pas été oublié puisque la clinique Choisy au Gosier et la clinique les Nouvelles Eaux Marine au Moule ont en été pourvus. Une IRM du a été attribuée au centre hospitalier de Basse-Terre.

A noter que dans l’attente de l’aménagement dans le futur CHUG, un 5ème scanner a été attribué, en mesure exceptionnelle et temporaire, au CHUG pour équiper le pôle parent  

Pour l’ARS de nouveaux outils viendront réduire les délais déjà trop longs de rendez-vous d’examens médicaux. Ils visent aussi à renforcer une prise en charge de proximité de la population. Et permet de doter l’ensemble du territoire d’équipements performants et de qualité.

L’ARS précise que par ailleurs les établissements pourront bénéficier d’un soutien financier dans le cadre du Ségur de la santé ou grâce à l’aide de la Région pour l’installation de ces équipements.

Ainsi le péyi Guadeloupe, tant pour la Région que pour l’ARS se place parmi les régions de France les mieux dotées en termes de matériels lourds. Et cela, grâce aux efforts concertés des établissements de soins et de la collectivité régionale.

 Dans le cadre du rééquilibrage du territoire, le président de Région ne cachant pas sa satisfaction rappelle que c’est dans c’est dans le cadre du plan de relance, que cette opération a obtenu la mobilisation des fonds européens REACT EU pour garantir le financement du scanner du centre hospitalier Maurice Selborne de Bouillante et de l’IRM du centre hospitalier de Basse-Terre.

La politique régionale en matière de santé pour le président de Région contribue ainsi fortement au rééquilibrage du territoire en dotant les établissements de santé de l’archipel de matériel de pointe.

« La nouvelle équipe régionale récemment installée poursuivra en ce sens et continuera à œuvrer pour la santé et l’épanouissement de tous les Guadeloupéens » a rappelé le président de Région.

Le coût total de l’ensemble de ces projets s’élève à 14,29 millions d’euros. Mais la santé a-t-elle- un prix quand il y a encore tant et tant à faire. Et surtout pour la formation et le recrutement du personnel ? Quid de la rémunération !

DURIZOT JOCELYN

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.