La vaccination ? Une solution ou la solution.

Vaccination obligatoire et ceinture de sécurité, une même logique.

Le bonheur doit être contagieux.

Pandémie ! La question n‘est plus : « pour ou contre le vaccin ?». Avec la covid, elle est celle de savoir, pour une question éthique et économique - et même psychique, s’il faut pour une immunité collective et donner du balan à la vie, rendre obligatoire le vaccin contre la covid et ses variantes aux si lourdes et irréversibles conséquences comme la mort. Certaine !

Des vaccins déjà obligatoires.

 

Pour rappel, 11 vaccins sont recommandés chez le nourrisson et deviennent des vaccinations obligatoires.

Cela concerne la vaccination contre la Diphtérie, la Poliomyélite, le Tétanos, la Coqueluche, l'Haemophilus influenzae, l'Hépatite B, mais aussi le vaccin contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole, les infections invasives à Pneumocoque, la méningite à Méningocoque C. Il n'est, à priori, pas prévu de sanction financière ou pénale pour ces nouvelles obligations.  Mais, l'entrée en collectivité, quel qu'en soit le type (crèche, école, centres de loisirs, autres collectivités) n’est pas autorisée aux enfants nés à partir du 1er Janvier 2018, non à jour des vaccinations relatives à leur âge, depuis le 1er Juillet 2018.

Aucune exemption à l'obligation vaccinale en dehors des contre-indications reconnues. Aucune exemption ne sera autorisée sans une contre-indication médicalement reconnue pour un des vaccins.

Gagner cette guerre ! Absolument !

Après 2 ans de covid, les élus de tous bords confondus proposent différentes approches : l'obligation, la concertation, ou encore la liberté de laisser les Français décider. Trop de liberté peut être nuisible à la liberté et préjudiciable au vivre ensemble. J’entends les arguments. L’ingérence dans la vie privée (mon corps m’appartient) ! L’argument naturaliste (s’en remettre aux plantes et à la nature). L’argument religieux (c’est la volonté de Dyé). L’argument business (profit industriel) . Même de ceux, toutbitenlog qui refusent le vaccin ne sachant pas ce qui est dedans. Mais sait – on, ce qui est dans le Viagra ? Et ce qu’il y a dans les produits importés ?

La question n’est plus de savoir ce qu'en pensent les politiques et les complotistes de l’obscurantisme et des peurs condamnant à l’immobilisme. Mais quel est l’intérêt commun tant régional, national et mondial.

Le vaccin ou non  ne nous rendra pas immortel. Vivre est un risque. Et la science, la sagesse, la vertu et ce désir de vivre ensemble, en étant un bouclier, les uns pour les autres, pourront prolonger la vie  et surtout la rendre meilleure. Ce risque-là, assumons- le. OSONS !

DURIZOT JOCELYN

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.