Pâques le respect des consignes a payé.

Le préfet de la région Guadeloupe qui a mobilisé l'ensemble des services de l'État sur des opérations de contrôles tout au long du week-end Pascal pour s'assurer du bon respect des mesures adoptées pour lutter contre la propagation du virus peut se réjouir.

Le long week-end de Pâques est connu en effet pour être l'un des plus accidentogènes de l’année.  Comme on a eu à le constater les forces de l'ordre ont procédé à des contrôles sur les principaux axes routiers de la Guadeloupe tout au long du week-end : vitesse excessive ou non-maîtrisée, téléphone au volant, non-respect de stop, franchissement de ligne continue, non-port d’équipements de sécurité et conduite sous l’influence d’alcool ou de stupéfiants.

Une sécurité routière renforcée a donc permis de lutter contre l’engorgement des services hospitaliers grâce à une baisse du nombre d’accidents. Il n’y a pas de ciel sans nuages. Ce samedi 3 avril, un accident à Baie-Mahault a coûté la vie à un piéton de 25 ans, percuté par un véhicule qui a pris la fuite. Arrêtons le compteur des victimes !

Une centaine d'infractions ont été relevées tout au long du week-end pour non-respect du couvre-feu, défaut de permis de conduire, non présentation attestation assurance ou carte grise, non port de la ceinture de sécurité, usage du téléphone au volant, défaut de contrôle technique...

à noter que les agents de l' ONF et des polices municipales ont également accompagné les forces de l'ordre lors des opérations de contrôles sur différents sites de la Guadeloupe.

L’intérêt général commande, c’est ensemble, en faisant bloc contre le virus en limitant les comportements à risque que nous pourrons effectivement inverser la tendance, et préserver le bien-vivre ensemble.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.