Nette amélioration en S46 en Guadeloupe.

Non seulement le taux d’incidence  est, comme en S45 en dessous du seuil d’alerte (50 pour 100.000 habitants) mais il a beaucoup diminué, passant de 49,62 à 31,1. Le taux d’incidence des 65 ans et plus, la tranche d’âge la plus vulnérable, est tombé à 29,35.

121 nouveaux cas positifs  aux tests PCR ont certes encore été enregistrés, mais c’est 66 de moins qu’en S45. Le nombre de cas cumulés depuis le début de l’épidémie s’élève au 15 novembre à 8225.

Le facteur R qui indique le nombre de personnes susceptibles d’être contaminées  par une personne infectée est descendu à 0,62 (0,75 en S45 et à 0,89 en S44).

Le taux de positivité pour 100 personnes testées (aux tests PCR) n’est plus que de 7,6 ; il s’établit ainsi légèrement au-dessus du seuil de vigilance (5%)mais  nettement en-dessous du seuil d’alerte (10%) et du taux de la semaine précédente (9,97). Le ramener sous le seuil de vigilance est à notre portée.

Il n’y a eu que 11 hospitalisations pour COVID 19 au CHUG (23 en S45) dont 3 entrées directes en réanimation (2 en S45). Rien à voir avec les chiffres terribles des S 39 à 42.

4 hommes atteints de la COVID19,  d’une moyenne d’âge de 75 ans et présentant des facteurs de comorbidité sont décédés dans les établissements de santé du 9 au 15 novembre. Le nombre de décès de résidents de Guadeloupe infectés par le coronavirus atteint depuis le début de l’épidémie, 144. C’est proportionnellement à la population bien moins qu’au niveau national.

L’amélioration de la situation épidémiologique en Guadeloupe est remarquable. Aucun cluster nouveau n’a été  notamment à déplorer en S46. Si l’archipel demeure vulnérable compte tenu de sa capacité en moyens de réanimation, et si le port du masque et les mesures d’hygiène constituent des mesures de prévention à maintenir, la question de la légalité des atteintes aux libertés publiques  va inévitablement se poser. C’est une interrogation légitime dans une démocratie où les atteintes aux libertés fondamentales doivent être strictement proportionnées au risque qu’elles ont pour objet de prévenir.

Commentaires  

+1 #3 Didier JEANNE 23-11-2020 14:05
Merci pour ce suivi précis et constant !
Citer
+1 #2 Xam 19-11-2020 12:17
Mais cela doit être su et il est essentiel de le faire savoir, sous la forme d'informations diffusées avec autorisation et autorité des services de médecine, donc de l'ARS et de l'ordre des médecins. Cela permettra de mettre fin aux thèses absurdes que certains media se complaisent à diffuser avec des interviews de gens inutiles, qui hantent sans doute les couloirs des CHU.
Citer
+1 #1 Errol Nuissier 18-11-2020 21:50
Merci infiniment Daniele de ta vigilance.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.