Un taux d’incidence en dessous du seuil d’alerte !

L’espoir est à notre portée en fin de S45

Etant rappelé que le taux d’incidence (TI) mesure le nombre de cas de COVID 19, ou plus exactement de personnes positives pour 100.000 habitants, trois seuils sont à considérer : un seuil de vigilance à partir d’un TI de10, un seuil d’alerte à partir de 50 et un seuil d’alerte maximale à partir de 250.

La Guadeloupe pour la 1ère fois depuis plusieurs mois, en S45 (du 2 au 8 novembre) est, avec un TI de 49,62, en dessous du seuil d’alerte. Le taux d’incidence des 65 ans et plus, la tranche d’âge la plus exposée à des risques graves en cas d’infection par le coronavirus, est de 55,41 (à comparer à 75,72 en S44). Il est plus faible que celui, 62,08, de la tranche des 45 à 64 ans.

187 nouveaux cas (soit 98 de moins qu’en S44),  ont été répertoriés. Le nombre de cas cumulés depuis le début de l’épidémie est ainsi au 8 novembre de 8098 pour 74138 tests réalisés.

Le facteur R qui mesure le nombre de personnes susceptibles d’être contaminées  par une personne infectée est de 0,75. S’il est meilleur qu’en S44 (0,89), il demeure plus élevé qu’en S43 (0,60). A défaut de mesures autoritaires consistant à isoler les cas positifs, imposées avec succès par certains  Etats, le respect par tous des mesures de vigilance devrait permettre de l’abaisser.

Le taux de positivité pour 100 personnes testées (aux tests PCR) poursuit sa progressive décrue. Le voici enfin en-dessous du seuil d’alerte de 10% (9,97) ; l’objectif à atteindre est maintenant de sortir du seuil de vigilance, c’est-à-dire de descendre en-dessous de 5%. Ce n’est pas le moment de se relâcher…la vigilance est au service d’une espérance raisonnable.

 Le nombre d’hospitalisations pour COVID 19 s’est élevé à  23 au CHUG  dont 2 en réanimation. C’est moins qu’en S44 (29 et 4) mais davantage qu’en S43 (21 et 1). On est cependant loin des chiffres terribles des S 39 à 42.

Le nombre des décès par COVID dans les établissements de santé a été de 6, soit 1 de moins qu’en S44 et 5 de moins qu’en S 43. On relativisera la létalité de la maladie en relevant  que  les 3 hommes et les 3 femmes décédées présentaient des comorbidités. Leur moyenne d’âge était respectivement de 70 et 66 ans. Depuis le début de l’épidémie, 139 personnes résidant en Guadeloupe sont décédées de COVID  dans les établissements de santé. C’est toujours, proportionnellement à la population, beaucoup moins que sur l’ensemble du territoire national.

L’amélioration de la situation épidémiologique en Guadeloupe  ne s’est pas faite par hasard, une grande partie de la population y a contribué en respectant les consignes de vigilance. Mais la découverte de plusieurs clusters révèle a contrario les dangers que représentent, pour tous, quelques comportements irresponsables : ainsi, à la suite d’un rassemblement dans la sphère privée, 10 personnes ont été contaminées. S’exposer à des risques est un choix individuel respectable à condition qu’il ne nuise pas à autrui…Ce n’est pas le moment de jouer au plus malin.

 La sortie de la situation d’alerte de l’archipel  mérite d’être confirmée. Mais si le TI reste en S46  inférieur à 50, les mesures administratives applicables en cas dépassement des seuils d’alerte et d’alerte maximale et qui sont en vigueur actuellement, devront nécessairement être revues.

Commentaires  

+1 #1 Xam 14-11-2020 12:23
J'Y CROIS PLUS QUE JAMAIS ET PAR NECESSITE.PUISSE CES BONS RESULTATS SE MAINTENIR ET SE POURSUIVRE AVEC UNE VOLONTE DE TOUS ET SURTOUT UNE ACTION SOUTENUE ET ENCOURAGEE.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.