COVID 19 Des chiffres décevants en S 44 en Guadeloupe.

La 2éme semaine des vacances scolaires a-t-elle occasionné un relâchement de la vigilance ? Les chiffres poussent à le croire. L’amélioration de la situation épidémiologique amorcée depuis un mois s’est arrêtée.

Le taux d’incidence dans la population générale a augmenté légèrement entre les S 43 et 44 et  s’établit à 75,72. Comme en S43, il est plus faible chez les 45 ans et plus que chez les 15 à 44 ans, ce qui est plutôt bon signe. Mais dans les 2 groupes, il a augmenté, passant de 57,98 à 65,43 dans le 1er groupe  et de 96,42 à 105,19 dans l’autre. La Guadeloupe qui pouvait, avec l’effort de chacun, se retrouver en dessous du seuil d’alerte (50) voit cet espoir s’éloigner. Il faut se ressaisir…

285 nouveaux cas, soit 23 de plus qu’en S43  ont été enregistrés. Le nombre de cas cumulés depuis le début de l’épidémie atteint au 1er novembre 7903 pour 70195 tests réalisés.

Le facteur R qui indique le nombre de personnes susceptibles d’être contaminées  par une personne infectée  reste en dessous de 1 mais il s’établit à 0,89 alors qu’il était descendu à 0,60 en S43. Il faut remonter en S39 pour trouver un facteur R supérieur à celui-ci.

Le taux de positivité aux tests pour 100 personnes a encore diminué en S44 mais bien moins qu’au cours des 3 semaines précédentes. Il s’établit à 10,49 (à comparer à 11,02 en S43).

Le nombre d’hospitalisations pour COVID a sensiblement augmenté en S44: 29 admissions au CHRU dont 4 en réanimation. Si ces chiffres sont supérieurs à ceux de la semaine précédente (21 et 1), ils restent toutefois très bons en comparaison de ceux des S 39 à 42. Au dimanche 1er novembre, il y avait 14 patients COVID  hospitalisées dans le service de réanimation du CHUG (19 en S43) et 82 dans les services de médecine des divers établissements (66 en S43). Par ailleurs, en S44, 24 patients sont sortis du CHUG et retournés à leur domicile et 3 patients ont quitté le service de réanimation.

La bonne nouvelle est la diminution du nombre des décès par COVID dans les établissements de santé. Il y en eu 7, soit 4 de moins que la semaine précédente. Ces malades présentaient tous des comorbidités. Au total, depuis le début de l’épidémie, 133 personnes résidant en Guadeloupe sont décédées de COVID  dans les établissements de santé. C’est toujours, proportionnellement à la population, beaucoup moins que sur l’ensemble du territoire national.

La Guadeloupe a échappé au confinement et doit tout faire pour retrouver la pente lui permettant de ramener les voyants au VERT. Tout espoir n’est pas perdu.  Mais il faut faire preuve de VIGILANCE.

Commentaires  

+1 #2 Richard Françoise 11-11-2020 14:30
Chacun doit être responsable et faire preuve de civisme,ce qui n'est pas toujours le cas!
En métropole,c'est pareil.Il y a du relâchement.
Citer
+1 #1 Xam 06-11-2020 12:35
Hélas, il y a encore des inconscients qui pensent que les préconisations de prudence c'est bon pour les autres. Alors ils mettent en danger toute une catégorie de leurs proches, de leurs amis et autres. Alors un peu de réflexion et suivons ces conseils de vigilance que nous rappelle Dane.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.