COVID 19 Nette amélioration en S43 en Guadeloupe.

La S43 étant la 1ère semaine des vacances scolaires, on pouvait craindre une rupture de la tendance à l’amélioration progressive de la situation épidémiologique amorcée depuis un mois. Il n’en a heureusement rien été. Pour autant, à la veille des fêtes de la Toussaint, un rappel au respect des gestes barrière n’est pas superflu surtout en direction des 15-45 ans.

Le taux d’incidence dans la population est retombé à 69,52. S’il dépasse encore le seuil d’alerte (50 pour 100.000 habitants), il est loin du seuil d’alerte maximale de 250 que l’archipel avait largement dépassé en S38. Et pour la 1ère fois, ce taux est plus faible dans la tranche des 45 ans et plus (57,98) que dans celle des 15 à 44 ans (96,42).

262 nouveaux cas  ont été enregistrés, en diminution de 46% par rapport à la S42 et de 100% par rapport à la S41. Le nombre de cas cumulés depuis le début de l’épidémie s’élève au 25 octobre  à 7605 pour 67445 tests réalisés.

Le facteur R qui indique le nombre de personnes susceptibles d’être contaminées par une personne infectée est de 0,60, en baisse de 10% par rapport à la S42.

Le taux de positivité aux tests pour 100 personnes s’élève à 11,02 ; il est en  diminution de 30% par rapport à la S42 et de 65% par rapport à la S41.

11 personnes, en majorité des hommes, sont décédés de COVID dans les établissements de santé. C’est 7 de moins que la semaine précédente. Toutes présentaient des comorbidités. La moyenne d’âge des défunts est de 73 ans pour les hommes et de 82 ans pour les femmes. Au total, depuis le début de l’épidémie, 126 personnes résidant en Guadeloupe sont décédées de COVID  dans les établissements de santé. C’est, proportionnellement à la population, beaucoup moins que sur l’ensemble du territoire national.

Le nombre d’hospitalisations pour COVID a fortement diminué en S43: 21 nouvelles admissions au CHRU dont 1 en réanimation. Les chiffres des nouvelles hospitalisations étaient, il ne faut pas l’oublier, de 39 en S42, 64 en S41 et 82 en S 40, et ceux des admissions directes en réanimation au cours des mêmes semaines de respectivement 8, 11 et 12. A la date du 25 octobre, 19 malades COVID étaient en service de réanimation au CHRU, 66 en soins dans les services de médecine des divers établissements de santé de l’archipel. Dans la même semaine, 43 patients COVID hospitalisés ont regagné leur domicile. Le service de santé des armées termine sa mission.

Les voyants ne sont pas encore au VERT mais ils ne sont plus à l’ECARLATE. Si chacun, y compris et surtout lors des regroupements traditionnels des 1er et 2 novembre, reste vigilant, la Guadeloupe devrait passer rapidement en dessous du seuil d’alerte.

Sa situation épidémiologique actuelle lui permettra-t- elle d’échapper, dans le cadre du dispositif d’adaptation prévu pour les outremers pour tenir compte de leur situation propre, aux mesures drastiques évoquées hier par le président de la République pour faire face à l’accélération soudaine de l’épidémie dans l’Hexagone et assurer des soins appropriés à tous les malades COVID dont l’état nécessitera une hospitalisation ?

Commentaires  

+1 #2 Richard Françoise 31-10-2020 14:00
Merci pour ces bonnes nouvelles.J'espère que la situation va s'améliorer partout.Le reconfinement finit par peser!
Citer
+1 #1 Xam 29-10-2020 16:01
Cela est encourageant et il faut le faire savoir pour corriger les infos de certains syndicalistes plus enclins à combattre selon eux l'ARS qu'à soutenir une volonté de se prémunir des risques COVID. Merci à la rédactrice de cet article qui sait de quoi elle parle et des commentaires justifiés qu'elle en fait.
Il faut aussi le signaler et l'encourager.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.