Mortalité du 1-5 au 24-8-2020

NDLR : Cet article est le 3ème sur le sujet, le 1er traitant des décès du 1er mars au 20 avril et le 2ème du 1er mai au 20 juillet 2020.

Les dernières données :

En juillet 2020, en France, il y a eu 2,8% de décès de moins qu’en juillet 2019 et en août, 1,9% de plus. Plus globalement, entre 1er mai et le 24 août, il y a eu 1% de moins de décès qu’en 2019. On est loin de la surmortalité de 26% au cours des mois de mars et avril et les périodes de canicule plus longues cette année qu’en 2019 sont probablement à l’origine de plusieurs milliers de décès qui, pour l’heure, ne sont pas chiffrés (NB : la canicule a causé 2000 décès en 2019).

Si on compare les chiffres de 2020 à ceux de  2019 sur la période du 1er mai au 24 août, 3 régions de France métropolitaine accusent une certaine sur-mortalité : les Hauts-de -France (+3%), la Normandie (+1%) et le Centre-Val-de-Loire (+1%), 2 régions, l’Occitanie et l’Ile-de-France, ont le même niveau de décès et toutes les autres régions enregistrent une diminution des décès. Outre-mer : La Guadeloupe et la Martinique continuent d’enregistrer moins de décès (-6 et -1% respectivement ) ; à l’inverse, une augmentation est observée en Guyane (+1%), à la Réunion (+9,9) et à Mayotte (+20%).

Pour relativiser :

La Guadeloupe, pour une population de 376900 habitants, et un nombre de décès annuel de l’ordre de 3200, a relevé jusqu’ici 23 décès causés par le COVID 19, soit 0,61 décès pour 10000 habitants. Avec 30.813 décès pour une population de 67 millions d’habitants dont le nombre annuel de décès est de l’ordre de 600000, le taux national de décès causés par le virus scélérat est de 4,59  pour 10000 habitants, près de 8 fois supérieur à celui de la Guadeloupe. Pour autant, du fait d’une capacité en lits de réanimation limitée et d’un risque de saturation des établissements de santé, la Guadeloupe est particulièrement vulnérable en cas de contamination provoquant des troubles graves relevant d’une hospitalisation.

En admettant que le nombre de morts par coronavirus dans le monde, de l’ordre de 900000 soit fiable, et aussi tragique que cette donnée brute puisse apparaître, il faut garder à l’esprit qu’il y a 7,5 milliards d’individus sur terre et que, chaque jour, il en naît 403000 et il en meurt 157000. 

Comparer permet de relativiser et d’avoir une vision plus objective de la situation, de la dédramatiser et aussi de se poser un certain nombre de questions…sans pour autant se croire hors de danger et négliger les mesures de prévention.

Commentaires  

+1 #4 MFGE 15-09-2020 07:46
Merci pour ces données anti anxiogènes dont nous avons tous bien besoin. Les chiffres sont nos meilleurs amis à une période où nous sommes portés par des décisions prises au "coup par coup" sans certitude sur leurs impacts.
Citer
+1 #3 Joëlle Chaumet 12-09-2020 11:26
Très bien, très clair
Citer
+1 #2 Nicole Alpha 12-09-2020 08:08
merci pour cet article très éclairant
Citer
+1 #1 Richard Francoise 12-09-2020 08:06
Merci pour ces chiffres. C'est bien de relativiser.
Je transmets!
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.