29 avril 1945, date anniversaire.

Les femmes ont voté pour la 1ère fois

Une ordonnance du 21 avril 1944 a donné aux femmes le droit le de voter et d’être élues. Elles ont ainsi participé en avril 1945 aux  élections municipales et en octobre suivant, aux élections législatives d’où sortirent élues 33 femmes et, en particulier, une élue de Guadeloupe, Eugénie Eboué-Tell, native de Guyane. La conquête du droit de vote des femmes a été longue et difficile en France. C’est toujours à l’issue de périodes cruciales où les femmes ont joué un rôle essentiel pour la nation que la question de leur place de citoyennes à part entière a été posée dans notre pays. La Révolution, en dépit des exhortations d’Olympe de Gouges et de Condorcet, en contradiction flagrante avec le principe d’égalité, n’a pas cru devoir proclamer ce droit. En1919, la Chambre des députés s'était prononcée pour le suffrage des femmes mais le Sénat s’y est opposé et a fait capoter le projet. Les libres penseurs craignaient, paraît-il, l'influence de l'Eglise sur les femmes... Nouvelle tentative et nouvel échec en 1936 à cause une fois encore du Sénat qui, après un vote unanime des députés en faveur de ce droit, refusa  d’inscrire le projet de texte de loi à son ordre du jour.
La France qui s’autoproclame championne de la démocratie n’a pas fait preuve d’audace en la matière ! La Nouvelle Zélande en 1893, l'Australie en 1902, la Finlande en 1907  avaient pourtant donné l’exemple et tracé la voie.

Depuis 1945, l'évolution de la représentation des femmes à la chambre des députés a été lente : 33 élues  en 1945 mais seulement 8 en 1958 ainsi qu’en 1968 et 20 en 1978. Il faut attendre 1986 pour retrouver un nombre d'élues comparable à 1945 : 34 et 1997 pour franchir la barre de 10% avec un score de 63 femmes. Le pourcentage de députés femmes a ensuite augmenté progressivement  mais sûrement à chaque élection : 12,3% en 2002, 18,5 % en 2007, 26,8% en 2012, 33,8% en 2017. Alors, bientôt l’égalité à l’Assemblée nationale?

Danièle DEVILLERS.

Commentaires  

0 #8 Clara 05-05-2020 03:19
Merci pour ton article chère Danielle. Il ne faut pas cesser de rappeler cette date où le suffrage devint enfin "universel". Je te laisse le lien d'un article que j'ai écrit sur le sujet, et concernant plus particulièrement le premier vote des femmes des Antilles françaises:
https://journals.openedition.org/nuevomundo/66842
Amitiés.
Clara Palmiste
Citer
0 #7 Rihard Françoise 02-05-2020 14:06
Il serait bon de le rappeler plus souvent aux jeunes générations!
1945 n'est pourtant pas si loin!
Citer
+1 #6 Jean luc 02-05-2020 07:06
Très intéressant
On oublie trop souvent d'où on vient
Citer
+2 #5 SOLIGNAC 01-05-2020 19:44
C'est bien de rafraichir la mémoire des femmes et d'éveiller les consciences.C est une date que je rappelle aux femmes à chaque élection pour leur dire qu'avant 1945 elles n avaient pas le droit de vote et qu'aujourd'hui qu'elles ont la possibilité de s'exprimer et de participer à la décision , il est inadmissible qu'elles ne prennent pas part au scrutin. Par ailleurs les femmes, me semble t il, ont une vision à plus long terme tout à fait complémentaire de celle de l homme ce qui doit leur laisser une large place dans cette société jadis taillée pour les hommes.
Citer
+2 #4 Michel Fouillet 01-05-2020 16:43
Bonjour à toutes et tous et merci Danièle de ce rappel bien nécéssaire. En effet, le féminisme est un véritable combat.
Sous la IIIème République, si le Sénat n'a pas voulu donner le droit de vote au femme, Léon Blum est passé outre en nommant, pour la première fois, 3 femmes dans son gouvernement du front populaire.
En Guadeloupe, j'ai bien connu une autre figure du féminisme : Gerty Archimède. Bien plus tard, j'ai fait la connaissance de Albertine Baclet, deuxième femme députée de la Gpe.
Enfin, dans leurs jeunesses, les femmes de ma génération, même majeure, devait demander l'autorisation pour travailler et ouvrir un compte bancaire, à leur père ou à leur mari selon le cas.
Actuellement, les CNI des femmes mariées comportent leur nom de naissance et celui d'épouse. Pour les hommes mariés, ces mêmes CNI ne comportent que leur nom de naissance.
Citer
+1 #3 Murielle 01-05-2020 13:20
L'égalité des femmes, un combat éternel ! Des avancées et toujours des remises en question car nous sommes depuis des siècles sous l'ère du patriarcat. L'humanité gagnerait pourtant beaucoup à laisser à sa moitié la place légitime qui lui revient. Mais il faudrait commencer par changer les schémas que l'on transmet à nos enfants. Encore faut-il en avoir conscience...
Citer
+2 #2 Max FREDERIC 30-04-2020 19:34
Il est toujours bon de rafraichir la mémoire de celles et ceux qui sont en quête de progrès de la démocratie pour tous. Cet anniversaire devrait aussi rappeler qu'il n'y a pas que l'obligation de l'égalité dans les choix des élus qui doit prévaloir, mais aussi le fait que la "finesse" dans l'analyse des dossiers, est une qualité qui doit être reconnue aux femmes et donc valoir leur présence dans les instances de décisions. Alors réjouissons nous de ces avancées et faisons en sorte que cela se poursuive sans réserve. Une femme au delà de ses charmes naturelles a aussi une action bienfaisante dans les discussions. merci Danièle.
Citer
+1 #1 Didier JEANNE 30-04-2020 19:10
Magnifique article Daniièle, il faut le dire et le répéter beaucoup trop souvent. Les femmes ont avancé et se faisant ont fait évoluer l'humanité !
Et la France qui se veut tellement devancière dans les droits de l'homme, de la femme et de l'enfant est souvent à la remorque de pays plus modestes.

Didier JEANNE
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.