48 collégiens de Joseph PITAT en immersion pendant 2 ans au CNRBT !

Pendant 2 ans et 2 années scolaires, 2016-2017 et 2017-2018, 48 élèves de classes ULIS et Corail du collège Joseph Pitat de Petit-Paris à Basse-Terre, ont été en immersion au Cercle des Nageurs de la Région de Basse-Terre.

21 filles et 27 garçons âgés de 12 à 16 ans, issus de 3 classes de l'établissement scolaire ont suivi, la première année, à la piscine de Rivière-des-Pères, à Basse-Terre, un programme incluant la natation, l'aquagym, l'aquabike, le plongeon et le water-polo.

La seconde année, c'est sur le plan d'eau de la plage de Rivière Sens à Gourbeyre que les jeunes collégiens, toujours accompagnés de leurs professeurs et encadrés des éducateurs sportifs et moniteurs du CNRBT, se sont initiés au sauvetage sportif, au secourisme et à la nage avec palme, masque et tuba.

Une découverte multi activités conduite à partir d'un projet pédagogique intitulé "Je me jette à l'eau" qui a permis à ces adolescents de se familiariser avec l'élément aquatique, dominant ainsi leur peur de l'eau, au point même d'accomplir de véritables petits exploits dans un apprentissage qui s'est voulu ludique pour une meilleure assimilation et adaptation.

Ces jeunes ont dû non seulement dominer cette appréhension d'un milieu qui leur était peu familier jusque là, mais également maîtriser un art de vivre ensemble avec un comportement qui impose discipline, respect et partage. Provenant de milieux parfois défavorisés ou mono-parental, de quartiers difficiles, ou encore en échec ou décrochage scolaire, diminués pour certains de certaines facultés, il a fallu à l'encadrement beaucoup de savoir-faire pour composer avec un ensemble plein d'incohérences et déséquilibré mais ô combien méritant; ce qui s'est traduit par un engagement total et une implication sans faille des équipes pédagogiques et d'animation.

Ce programme n'aurait jamais atteint ses objectifs s'il n'avait pas reçu le soutien entier de l'équipe de direction du collège Joseph Pitat, l'accompagnement financier de la cellule Europe FSE du GIP-DAIFI, les encouragements du Rectorat et de l'Académie de Guadeloupe et surtout, s'il n'avait pas été motivé par des équipes pédagogiques dynamiques du collège et des compétences des équipes techniques et d'administration du CNRBT.

Deux ans après, on peut dire que l'on est face à une réussite à laquelle les élèves, principaux acteurs du dispositif, ont pris une part active. Leur transformation tout au long de ces deux années scolaires sont là pour marquer cette évolution qui s'est traduite par des adolescents qui ont repris goût à l'école, se sentent aujourd'hui plus en confiance et s'affirment mieux en n'hésitant pas à se livrer complètement par des efforts nourris d'ambitions légitimes de se surpasser pour devenir meilleurs.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.