Julien Guims honoré à Saint-Claude en tant que pionnier des associations locales.

Monique Etienne, présidente de l’Association Gallard Doubout a eu la bonne idée d’organiser le samedi 24 mars en début de soirée, dans "sa"  maison de quartier, une grande Rencontre des pionniers de la vie associative de la ville du volcan. Ce fut l’occasion de retracer les débuts héroïques de plusieurs associations désormais célèbres à Saint-Claude comme, "l’Intrépide"," l’ Union Saint-Claudienne" ou encore  "Fumerolles" ( associations sportives pour la plupart ), en un temps où le bénévolat et l’engagement personnel désintéressé étaient choses courantes et nécessaires car, ont fait remarquer les "anciens" :  "on n’avait rien, il fallait tout créer avec très peu de moyens et le dispositif "Association loi 1901" permettait fort heureusement d’y parvenir - et de créer aussi     "du    lien    social".
Certains ont cependant regretté que ce bénévolat soit aujourd’hui de plus en plus rare et que le mouvement associatif  a un peu tendance à s’essouffler. On s’est toutefois réjoui lorsqu’est venu le moment de rendre hommage au plus ancien de tous ces pionniers, "Julien Guims", qui compte désormais 73 ans de vie associative (qu’il a débutée à l’âge de 12 ans !). Certainement un record.

L’avenir est à présent dans les mains des jeunes générations, représentées ce soir-là par Sandra Belli, Présidente de l’association "Infirmières en mouvement", qui ne manque pas de bonnes idées et qui propose, par exemple, de "mutualiser " les différents moyens dont disposent les associations locales afin de garantir une meilleure efficacité de leurs actions. Affaire à suivre.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.