Bienvenue sur newsantilles.com
<div style="background-color: none transparent;"><a href="http://www.ikiloop.com/" title="link">here</a></div>
                 Le monde

LA PRÉFECTURE COMMUNIQUE 
: Un premier bilan après le passage de MARIA

 

Dès la fin du passage de l’ouragan Maria sur la Guadeloupe, le préfet a envoyé des patrouilles de reconnaissance sur le terrain afin de porter secours à la population, sécuriser, procéder au déblaiement des axes et dresser un premier bilan provisoire des dégâts.

> Une personne, qui n’a pas respecté les consignes de confinement, est décédée ce matin du fait de la chute d’un arbre.
> Deux personnes sont portées disparues suite au naufrage d’un bateau au large de la Désirade.

> Tous les réseaux routiers de l’archipel sont impactés par des chutes de branches ou d’arbres ;
> Plusieurs inondations ont été signalées dans la région pointoise ainsi que des submersions sur le littoral du sud Basse-Terre.
> Peu de dégâts sur le bâti ont été signalés par les communes, mais plusieurs toitures se sont envolées. Des reconnaissances sont toujours en cours

> Le « 18 » a reçu 70 demandes d’intervention. Une quinzaine est en cours de traitement (secours à la personne, incendies, bâchage, inondation...). Les autres sont en attente de dégagement des voies de circulation. Dans le même temps, l’ensemble des 17 centres de secours sont engagées sur des opérations de reconnaissance et de dégagement des voies

> Il n’y a pas de difficulté sur les établissements de santé.

Concernant les réseaux :
> 40 % des foyers sont privés d’électricité, soit 80 000 abonnés
> 25 % des clients de téléphonie fixe n’y ont plus accès. Les Saintes, Marie-Galant, Petit-Bourg et La Désirade font partie des zones les plus impactées.
> La téléphonie mobile semble moins touchée.

Attention

Le préfet recommande à chacun la plus grande prudence et invite la population à rester chez soi pour permettre aux opérations de secours et de déblaiement d’intervenir rapidement.
Les conditions météo restent très dégradés avec la persistance d’une forte houle qui rend le littoral dangereux ; des pluies qui vont persister tout au long de la journée aggravant les risques d’inondations ; et enfin des vents violents qui peuvent entraîner des chutes de branches ou d’éléments de bâti fragilisés par le passage de l’ouragan.

Retrouvez l’actualité des services de l’État sur internet et les réseaux sociaux

 

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Partenaire

Facebook

Pub