13 recours contre les élections des 15 mars et 28 juin en Guadeloupe.

Le verdict des urnes peut être contesté devant le tribunal administratif (TA) par tout électeur inscrit sur les listes électorales de la commune et par toute personne éligible. Le préfet peut aussi saisir le TA en cas de méconnaissance des conditions et formes prescrites par le code électoral.Renseignements pris auprès du  greffe du TA, 13 recours ont été enregistrés : 8 contre les résultats du 1er tour et 5 contre ceux du second tour.

Les contestations du 1er tour  concernent 5 des 12 communes où il n’y a eu qu’un tour : Baie-Mahault, Grand-Bourg de Marie-Galante, Le Lamentin, Les Abymes et Petit-Bourg.

3 recours au Lamentin : L’élection la plus polémique est sans nul doute celle de cette commune où 5 candidats étaient en lice et où Jocelyn Sapotille a été élu de justesse à la majorité absolue de 50,05% des suffrages exprimés (SE) et les 2764 voix en sa faveur ne représentent que 22,02% du corps électoral. A quelques voix près, un second tour eut été nécessaire et, par les jeux d’alliances, l’issue de l’élection incertaine. Il n’est donc pas étonnant que cette élection soit contestée. Ce qui est plus surprenant est qu’elle le soit  non seulement par les deux des candidats battus ayant recueilli le plus  de voix, José Toribio (1417) et Reinette Juliard (728) mais aussi par le préfet.

2 recours à Baie-Mahault où s’affrontaient 4 listes : la liste de Mme Polifonte a été  élue à la majorité de 57,31% des SE mais les 4344 voix qui se sont portées sur sa liste ne représentent que 19,52% des électeurs inscrits. L’annulation des résultats est demandée non seulement par Mme Chammougon dont la liste a obtenu 2681 voix mais aussi par M. Confiac (164 voix) qui se prévaut de l’inéligibilité de Mme Chammougon.

Aux Abymes, où les électeurs avaient le choix entre 4 listes, l’élection d’Eric Jalton n’est pas contestée par ses adversaires politiques mais par un policier municipal, M.Gérard Flory qui a par ailleurs à plusieurs reprises porté plainte au pénal contre cet édile. La liste d’Eric Jalton a rassemblé 70,89% des SE mais ce score ne peut masquer que les 11943 voix en sa faveur ne représentent que 30,01% du corps électoral. Pour autant, l’écart avec les autres candidats est très important, la liste d’Olivier Serva ayant obtenu 4278 voix et les 2 autres candidats 390 et 237 voix. 

A Petit-Bourg, où l’abstention a atteint un sommet inégalé en Guadeloupe de 68,03%, si M. Losbar a été élu à une très forte majorité de 77,20% des SE, ce succès dissimule mal que les 3991 voix dont il a bénéficié représentent juste 22,87% du corps électoral. L’annulation de son élection est demandée par M. Abdoul-Maninroudine, un des 2 candidats battus (713 voix).

A Grand-Bourg de Marie-Galante, où les électeurs avaient à choisir entre 2 listes, celle de Mme Etzol et celle de M. Accipe, la 1ère a gagné haut la main, par 1482 voix contre 900. Cet écart n’a pas dissuadé M. Accipe de former un recours.

Les contestations du second tour concernent 5 communes  sur les 20 concernées : Anse-Bertrand, Baillif, Capesterre-de-Marie-Galante, La Désirade, Pointe-à-Pitre. Sauf à Pointe-à-Pitre, les électeurs ont largement participé à ce scrutin.

A Anse-Bertrand, 92 voix seulement séparent la liste d’Edouard Delta (1526) de celle de Daniel Moustache qui conteste cette victoire.

A Baillif, où 3 des 6 listes du 1er tour s’affrontaient, la victoire a été remportée par Marie-Yveline Ponchateau avec 1314 voix, devant Sylvie Gustave Dit Duflo (1184) et, loin derrière, Marie-Lucile Breslau (341). Le recours est formé par Sylvie Gustave Dit Duflo.

A Capesterre-de-Marie-Galante, où 3 des 6 listes candidates du 1er tour restaient en lice, c’est Jean-Claude Maës qui a, de justesse, gagné l’élection par 920 voix contre 912 à Betty Besry et 247 à Katia Manicord. On ne s’étonnera pas que Mme Besry qui devançait au 1er tour M. Maës de 265 voix recherche l’annulation de l’élection.

A la Désirade, où 81,28% des électeurs se sont rendus aux urnes, la liste de Loïc Tonton a recueilli 635 voix, dépassant de seulement 40 celles en faveur de René Noël qui conteste les résultats de l’élection.

Enfin, à Pointe-à-Pitre, où le taux d’abstention a été moindre qu’au 1er tour mais a néanmoins atteint 52,27%, et où 3 des 6 listes du 1er tour s’opposaient, c’est celle de Harry Durimel qui a gagné en réunissant 2245 voix, devançant celles de Jacques Bangou de 135 voix et de Loïc Martol de 541 voix. L’élection est contestée par Claude Barfleur qui s’était présenté aux élections de 2014 contre Jacques Bangou, a envisagé de se porter candidat à celles de 2020 mais a finalement rejoint son ancien adversaire.

Un peu de patience…. Le verdict du TA tombera en septembre ou octobre.

Commentaires  

-1 #1 Clarke 14-07-2020 00:24
Sans oublier la pétition qui circule pour demander la démission du maire du Gosier, en raison de la condamnation pour atteintes sexuelles. Un signe fort pour les luttes contre les violences faites aux femmes et pour la moralisation de la politique en Guadeloupe.
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Please publish modules in offcanvas position.