Bienvenue sur newsantilles.com
<div style="background-color: none transparent;"><a href="http://www.ikiloop.com/" title="link">here</a></div>
                 Le monde

Que se passe t-il au sein des télévisions privées dans nos régions?

Après ATV c'est au tour de l'A1 Guadeloupe d'observer un mouvement de grève pour non paiement de plusieurs mois de salaire.

C'est aussi le cas des salariés de Télévision Éclair ( ETV) qui n'ont pas perçu de salaire depuis mars 2009; lors d'une audience au tribunal en référé les dirigeants représentés par le doyen des avocats, bâtonnier et actionnaire de ETV avait déclaré que «les salariés ne sont pas licenciés»... Depuis quelques jours ACG ( Antenne Créole Guyane) a disparu du petit écran, cette chaine avait d'énormes difficultés à poursuive ses activités.

Aujourd'hui le débat est lancé sur la capacité de fonctionnement de toutes ces télévisions de proximité que le Conseil Supérieur de l 'Audiovisuel(CSA) avait autorisé d'émettre.

Elles n'ont aucun plan,aucune vision et ne respectent même pas les règles élémentaires du code du travail avec en plus une gestion bizarroïde.

Toutes ces chaînes de télévisions locales sont des véritables «boites à bricolage » et ne portent aucune culture à notre population; des programmes avec des images en boucles diffusées toute la journée sans aucun contrôle pour les jeunes assis devant leur petit écran.

Quant à la gestion du personnel c'est le flou total, des salaires impayés... à cela s'ajoutent les difficultés à honorer les dettes vis à vis des créanciers.

Avec l'arrivée prochaine de la TNT aux Antilles, ces chaînes qui n'ont pas de moyens financiers, ne pourront donc pas fonctionner. D'autres structures prendront place.

Est-ce donc la fin des télévisions locales aux Antilles? Toutes les «TV bricolages » que nous avons soutenues seront en perdition.

Le CSA doit être plus vigilant avant de donner l'autorisation aux télévisions d'émettre, il doit veiller à la fiabilité de l'organisme, à ses capacités de gestion et effectuer des contrôles tant sur le plan programmation que financier. Il est temps d'arrêter ces pratiques que nous avons connues et cautionnées.

C'est vraiment la débandade dans le paysage audiovisuel dans nos régions !

Partenaire

L'actu par mail

Recevez toute l'actualité par mail , Tous les jours

Facebook

Pub