Bienvenue sur newsantilles.com
<div style="background-color: none transparent;"><a href="http://www.ikiloop.com/" title="link">here</a></div>
                 Le monde

Interview du Sénateur-maire Jacques CORNANO.

 

< !--[if !mso]> < ![endif]-->< !--[if gte mso 9]> Normal 0 false 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 < ![endif]-->< !--[if gte mso 9]> < ![endif]-->< !--[if gte mso 10]> < ![endif]-->

Développement économique

Le Sénateur-Maire de Saint-Louis de Marie-Galante, Jacques Cornano poursuit ses rencontres avec les acteurs économiques.
Après avoir rencontré le mardi 7 août, Madame Colette KOURY, Présidente de la CCI IG, Monsieur CORNANO s'est entretenu avec Monsieur Jöel LOBEAU, Président de la Chambre de Métiers et d'Artisanat à la Mairie de Saint-Louis, ce jeudi 16 août.
L'objectif affiché par le Sénateur est la relance de l'activité économique des îles du Sud de la Guadeloupe "Pour stopper le dépeuplement de Marie-Galante et plus largement des îles du Sud de la Guadeloupe, il faut créer des activités, du travail, notamment dans le secteur de l'agro transformation, du tourisme, de la pêche et des métiers de la mer et du tourisme vert".
Jacques Cornano est conscient que la population des îles du Sud compte énormément sur lui, depuis qu'il a été élu Sénateur de la Guadeloupe. Il multiplie donc les rencontres sur le terrain au coeur de la population, afin de garder un ancrage local et va également entamer des réunions mensuelles avec les grands électeurs de l'Archipel dès le mois de septembre.
"Je fais du développement économique ma priorité. C'est d'ailleurs pour cette raison que je travaille activement avec mon équipe, afin de créer une agence de Développement Economique des Iles du Sud, en partenariat avec l'ensemble des acteurs : la Chambre de Commerce, avec laquelle nous allons renforcer notre partenariat dans un schéma économique global et cohérent. Avec la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, afin d'aider concrètement les artisans, en mettant en place une animation du territoire pérenne. Et avec la Chambre d'Agriculture, Guadeloupe Expansion, le Conseil Régional et le Conseil Général".

"La population demande du travail, il nous appartient, avec nos partenaires, de trouver les voies et les moyens pour créer de l'activité et donc des emplois dans les îles du Sud. Cette agence de développement sera accompagnée d'un centre de formation ayant une dimension caribéenne tournée vers les formations préparant aux métiers du Tourisme, de la mer, de l'Agro Transformation et de l'Art. Permettre aux jeunes et aux familles de rester sur leur île pour se former, travailler est tout à fait possible à condition d'y mettre les moyens".

Jacques Cornano compte d'avantage sur le concours de la Région Guadeloupe, notamment depuis que Madame Josette Borel-Lincertin qui est une ilienne est à la tête du Conseil Régional. "La Présidente est parfaitement conscience de nos difficultés liées à la double insularité, du coût du transport, des problèmes de la filière canne, de l'usine Grand-Anse, du centre Hospitalier Sainte-Marie à Grand-Bourg...je sais que la Région Guadeloupe à travers la Présidente, prendra toute sa place dans cette dynamique économique dans les îles du Sud".

Colette KOURY, Présidente de la CCI IG, (7 août 2012)
"Je suis agréablement surprise de l'avancée de votre projet de création d'Agence de Développement Economique pour les îles du Sud, Monsieur le Sénateur. Je trouve que c'est une excellente initiative. La CCI IG vous accompagnera dans le cadre d'un partenariat renforcé."

Joël LOBEAU, Président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat (16 août 2012)
"C'est vraiment une très bonne initiative. La Chambre des métiers vous accompagnera. Une très belle occasion pour relancer la manifestation intitulée "Marie-Galante, une île et ses métiers". Je suis très content de savoir que le développement économique des îles du Sud est votre priorité." 

Concernant l'épandage aérien /

"Il est vrai que de nombreuses familles guadeloupéennes travaillent dans le secteur de la banane, toutefois, la santé publique est capitale. Sans une bonne santé, on ne peut pas travailler. Par conséquent, ma seule et unique préoccupation concernant l'épandage aérien de fongicides en Guadeloupe, c'est évidemment la santé de nos concitoyens. Personne ne souhaite revivre un problème de santé publique comme l'a été l'affaire de la Chlordécone sur notre territoire. J'invite donc les médias, les associations, les collectifs, les experts, les services de l'Etat et les producteurs à organiser un débat public sur cette question".

https://mail.google.com/mail/u/0/images/cleardot.gif

Commentaire(s) : (0) Clics: 2638

Le Conseil Général a tenu sa 8ème Commission Permanente de l’année.

< !--[if !mso]> < ! v\:* {behavior:url(#default#VML);} o\:* {behavior:url(#default#VML);} w\:* {behavior:url(#default#VML);} .shape {behavior:url(#default#VML);} --> < !--[endif] -->< !--[if gte mso 9]> Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 < ![endif]-->< !--[if gte mso 9]> < ![endif]-->< !--[if gte mso 10]> < ! /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;} --> < !--[endif] -->

La commission permanente de l’Assemblée Départementale s’est réunie le vendredi 13 juillet 2012 sous la présidence du Docteur Jacques GILLOT. Les élus se sont ainsi prononcés sur les dossiers ayant notamment trait aux compétences départementales suivantes :

ACTION SOCIALE

Contribuer à davantage de cohésion sociale

Le Conseil Général est signataire du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) 2007-2014 conclu entre l’Etat, les communes de la communauté d’agglomération Cap Excellence, les villes de Baie-Mahault, du Gosier, le Conseil Régional et le Conseil Général.

Le CUCS prévoit la réalisation d’actions ciblées sur huit thématiques : Santé et accès aux soins, emploi et développement économique, éducation et accès aux savoirs de base, prévention de la délinquance, logement et habitat, culture et expression artistique, lien social et participation à la vie publique, accès aux droits et lutte contre les discriminations.

Sur l’ensemble des dossiers présentés lors du dernier appel à projet, l’assemblée départementale cofinancera 27 projets qui s’inscrivent dans le cadre des politiques de l’Enfance de la Famille et de la Jeunesse ainsi que de l’Insertion et de la Cohésion Sociale, comme indiqué dans le tableau ci-après :

OPERATEURS ASSOCIATIFS

ACTIONS

BUDGET GLOBAL

DE L’ACTION

CONTRIBUTION DU CONSEIL GENERAL

Thématique Santé

Réseau grandir

Séjours sans hébergement pour enfants présentant une obésité sévère

35 556,00 €

3 000,00 €

Croix Rouge Française

Equipe mobile d’intervention sociale

269 600,00 €

10 000,00 €

Thématique Emploi Développement Economique

Maison de Quartier Lauriers Webb

Accompagnement des publics en difficulté

58 843,00 €

5 000,00 €

MADES

Un quartier en démarche d’économie solidaire

386 693,00 €

15 000,00 €

Agence Guadeloupéenne d’Ingénierie Culturelle (AGIC)

Hiphop Sessions

65 000,00 €

6 000,00 €

Thématique Education et Accès aux savoirs de base

Affirmatic

Coup de pouce clé

31 612,00 €

1 000,00 €

Affirmatic

Autour du théâtre

10 600,00 €

1 000,00 €

Association fromager

Aide aux devoirs

18 600,00 €

1 250,00 €

MJCA Abymes

Accompagnement éducatif scolaire

39 685,00 €

1 000,00 €

ALISE

Alisé Etudes

96 190,00 €

3 000,00 €

Les amis de la natation

Familiarisation, apprentissage

62 031,00 €

1 000,00 €

Association Sportive des Universitaires et du Phoenix (ASUP)

Bien manger, c’est bien jouer

16 500,00 €

2 000,00 €

MJC du Gosier

Le langage pour s’exprimer et communiquer

5 500,00 €

2 000,00 €

Comité de quartier de mangot

Accompagnement scolaire

24 910,00 €

1 500,00 €

Thématique Prévention de la délinquance et Justice

Challengeurs

Jumelage de l’art dans les quartiers

25 000,00 €

1 200,00 €

GUADAV

Aide aux victimes

91 870,00 €

5 000,00 €

ACSAD

Musique en prison

13 500, 00 €

6 000,00 €

Bay la Vwa

Initiation à la danse de kadry

12 949,00 €

1 500,00 €

Service culturel ville de Baie-Mahault

Démocratisation de la culture

96 660,00 €

2 000,00 €

Thématique Lien social Citoyenneté et Participation à la vie publique

Association DIGAZON

Atelier expérimental de remobilisation

51 120, 00 €

1 000,00 €

Impact

Bay lan men

9 760,00 €

1 000,00 €

Consensus Pointois

Bokantaj

13 200,00 €

2 000,00 €

Consensus Pointois

Le vélo facteur d’insertion et de socialisation

14 150,00 €

1 000,00 €

FOR’ACC

Mieux vivre dans le quartier

17 802,00 €

2 000,00 €

La tyrolienne

Jeunes en action

10 000,00 €

2 000,00 €

KAZABROK

Atelier éco couture

90 880,00 €

2 000,00 €

MQLW

Aide à la réalisation d’activités

22 253,00 €

1 000,00 €

TOTAL

1 590 464,00€

80 450,00 €

Le Département fait de la culture un droit pour chacun

Lors des assises de l’insertion de février dernier, la collectivité départementale a affirmé sa volonté de s’appuyer sur un partenariat actif avec les acteurs locaux œuvrant dans le domaine de l’insertion, notamment dans le secteur culturel. L’accompagnement vers la professionnalisation dans les métiers de la culture prévu par le PDI (Plan Départemental d’Insertion), en particulier autour d’évènements territoriaux, fait ainsi l’objet d’une attention soutenue.

C’est dans ce cadre que le Conseil Général souhaite impulser une dynamique nouvelle en facilitant l’accès de tous les publics à la culture et en particulier à ceux qui en sont le plus éloignés. Pour cela, il entend développer une synergie féconde entre les acteurs de la culture et ceux de l’insertion en les associant dans la construction et à la mise en place de projets tel que le partenariat avec le MOUVMAN KILTIREL AKIYO, à travers la manifestation intitulée « LESPRIKASON Démildouz » ».

Cette manifestation à dimension patrimoniale se déroulera sur la place de la victoire du 10 au 12 Août 2012 et mobilisera d’importants moyens scéniques et logistiques. Elle a pour objectif d’offrir, aux résidents et aux touristes, un spectacle artistique  autour de la thématique des « mas a po »

Il s’agit donc d’accompagner 7 porteurs de projets professionnels afin qu’ils effectuent à l’occasion de cet événement culturel, depuis sa préparation jusqu’à sa réalisation, un nombre d’heures de travail les rapprochant du statut d’intermittents du spectacle. Le Département entend contribuer fortement sur ce volet insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA qu’il a mission d’accompagner.

La commission permanente réunie en ce jour a approuvé le projet de l’association AKIYO relatif à une action d’immersion professionnelle et lui a attribué une subvention de 15 000€.

La Collectivité Départementale soutient des actions de prévention de la délinquance

L’association Tableau d’or des Abymes œuvre pour l’accompagnement scolaire, la lutte contre l’exclusion des jeunes en situation de précarité et le développement des liens intergénérationnels

De plus, elle forme les parents au suivi des devoirs, organise des actions culturelles, encadre et oriente des jeunes ayant perdu tout repère par la mise en place d’outils que sont une plate-forme de discussion, un système de parrainage, et l’instauration du dialogue intergénérationnel.

Afin de permettre à cette association de poursuivre son programme d’activités pour l’année 2012, une subvention de 5 000€ lui a été attribuée.

Le Département favorable à une restructuration des services d’aide à domicile

Le vieillissement de la population guadeloupéenne a généré de nouveaux besoins dans le domaine du maintien à domicile. Près de la moitié des bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) a recours à un service prestataire dont 83% sont agréés et 18% autorisés. Ces derniers ont par conséquent vocation à intervenir auprès d’un public fragilisé, et spécifiquement les personnes âgées majoritairement bénéficiant d’un financement au titre de l’APA et des heures d’aides ménagères de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.

C’est dans ce cadre que le projet de convention, visant à définir la nature et le coût des actions à réaliser dans le cadre du programme départemental pour la modernisation et la professionnalisation des services d’aide à domicile dans le Département de la Guadeloupe, ainsi que les modalités de la participation de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) à ce programme a été approuvé.

La collectivité départementale se propose de fédérer l’ensemble des crédits disponibles (CNSA/ Conseil Général/ autres partenaires) pour soutenir la réalisation de tout projet présenté par les Organismes de Services à la Personne (OSP) dans le cadre des axes prioritaires suivants :

- Mutualisation en vue de l’amélioration de la structuration du secteur et de l’offre de services

- Valorisation des métiers de Service à la Personne

- Amélioration de la qualité du service rendu dans les Services à la Personne

A travers ce partenariat, le Conseil Général réaffirme sa volonté d’impulser une dynamique territoriale aux fins de contribuer fortement à la compétitivité des OSP du département de la Guadeloupe.

AGRO/ENVIRONNEMENT

La Collectivité Départementale soutient les projets communaux

Le Conseil Général est fortement impliqué dans le soutien aux projets communaux du département, notamment par l’intermédiaire du Fond d’Aide aux Communes

A l’occasion de la commission permanente de ce jour, deux cessions de terrains et une mise à disposition de foncier on été accordées pour la réalisation de projets.

1) 10 000m² cédés en vue de la construction de la station d’épuration à Sainte-Rose

La commune de Sainte-Rose a sollicité la cession d’une portion de terrain de 10 000m² à extraire de la parcelle AK6, propriété du Département sise au lieu-dit «  La Ramée » en vue de la construction de la station d’épuration (STEP) du bourg de Sainte-Rose.

Afin de permettre la mise en œuvre de cette opération, le Département a donné son accord pour que la commune procède à ses frais au bornage du terrain de la future station d’épuration.

Sur la base de cette autorisation, la portion de terrain de 10 000m² a été évaluée au prix de 25€/m² soit 250 000€ en date du 3 juillet 2011, ce montant représente la participation financière du Département au coût de l’opération.

2) Cession de deux parcelles de terrain à la Communauté des communes de Marie-Galante

Par arrêté préfectoral n°2012/382/SG/DICTAJ/BRA du 12 avril 2012, la Communauté de communes de Marie-Galante (CCMG) a été autorisée à acquérir par voie d’expropriation diverses parcelles situées sur les trois communes de Marie-Galante et comprises dans le périmètre de protection immédiate (PPI) des forages de : SOURCE 1, SOURCE 2, CALEBASSIER, BALISIERS, MOUESSANT, ETANG NOIR et RABI.

Parmi ces forages, les deux derniers ont été réalisés sur des terrains propriétés du Département.

Par délibération, il a été décidé de céder à titre gracieux à la Communauté de commune de Marie-Galante ces deux parcelles comprises dans le périmètre de protection de forage d’eau destinée à la consommation humaine.

3) Mise à disposition de foncier à Saint-Louis et Capesterre-Belle-Eau

Dans le cadre du projet de modernisation et de développement des équipements de surveillance sismologique et d’alerte aux tsunamis en cours dans la Caraïbe, l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe (OVSG) a sollicité du Département des autorisations d’occupation de certaines portions foncières en vue de l’installation de deux stations sismologiques.

Suite aux investigations menées par l’Antenne SAFER de Marie-Galante dans le cadre de sa mission d’assistance technique auprès de la Collectivité Départementale, le positionnement prévu pour les stations sismologiques a été jugé compatible avec l’activité agricole.

Une convention a donc été signée au profit de l’Institut de Physique du Globe de Paris pour la mise à disposition d’une portion de terrain de 400m² issue de la parcelle AK233pp, sise au lieu-dit « Barre de l’Ile » à Saint-Louis pour l’implantation d’une station de surveillance sismologique.

Elle est établie pour une durée de 9 ans.

Travaux de boisement de protection au Barrage de Gaschet

La Collectivité Départementale a entre autre pour compétence la maîtrise et la valorisation du patrimoine foncier à travers notamment la réalisation d’ouvrages d’irrigation à savoir les barrages.

Le Barrage de Gaschet, situé sur la commune de Port-Louis, à la limite de Petit-Canal, couvre une centaine d'hectares sur environ 4km. Cette retenue d'eau assure l'irrigation et l'alimentation en eau du Nord Grande-Terre.

Ce « lac » est également le plus grand plan d'eau douce de la Guadeloupe. Reconnu zone naturelle d'intérêt faunistique et floristique de type 1 en 2000, le barrage abrite des espèces végétales remarquables.

Certains espaces du barrage étant dépourvus de végétaux, il convient donc de protéger la ressource en eau et maintenir un haut niveau de biodiversité afin d’améliorer la qualité paysagère du site.

La participation du Conseil Général à ces travaux de boisement autour du barrage s’élève à 53 477,40 €.

Le Conseil Général s’investit dans la promotion du compostage domestique

Depuis 2011, année de lancement du compostage domestique par le Conseil Général, 3 000 composteurs ont été répartis sur les 14 collectivités partenaires de l’opération.

Les premiers résultats sont probants puisque l’on note par exemple 44kg de déchets détournés par foyer par mois, 100% des communes se déclarant satisfaites de l’opération et 97% des ménages volontaires se déclarant être plus attentifs au tri de leurs déchets.

Cependant, afin de répondre aux demandes des communes en termes de personnel dédié à cette opération, d’outils de communication et d’équipements supplémentaires, le Département accorde une subvention de ses actions futures autour de  44 600€ afin de poursuivre le recueil de données, l’animation du réseau de partenaire et le renforcement des outils de communication.

Bientôt un nouvel aménagement à la Pointe d’Antigues

La forêt domaniale du littoral de Port-Louis qui s’étend de la Pointe des Mangles à la Pointe d’Antigues connaît une pression anthropique importante qui pourrait tendre vers la rupture du cordon sableux qui sépare la mer des marais.

Afin de maintenir l’accès du public tout en préservant ces espaces de grande qualité paysagère, faunistique et floristique, l’Office National des Forêts (ONF) souhaite réaliser les aménagements suivants :

· Mise en place d’un plan de circulation des véhicules à moteurs

· Restauration écologique du site (plantations, décompactage, enclos de régénération…)

· Renforcement et amélioration du mobilier d’accueil du public

· Réalisation de panneaux d’information (recommandations sur l’usage du site)

Afin de mener à bien ces travaux d’aménagement, une subvention de 34 198.13€ a été attribuée à l’Office National des Forêts.

Le Conseil Général adhère à la « Charte des Espaces Naturels Sensibles »

La « Charte des espaces naturels sensibles (ENS)», adoptée par l’Assemblée des Départements de France (ADF), met en exergue l’action des départements en faveur de la nature et des paysages, assure une cohérence des politiques départementales et favorise la mise en place des schémas départementaux des ENS.

A travers les objectifs de la loi du 18 juillet 1985 relative à la politique ENS, la charte définit ce que sont les espaces naturels sensibles ainsi que les moyens juridiques et financiers d’action. Elle prévoit également que le Conseil Général s’engage à :

· affirmer sa stratégie dans le cadre d’un schéma,

· s’assurer de la bonne gestion des sites (suivi et évaluation des actions menées) et de la bonne utilisation des fonds alloués à des tiers

· établir, dans la mesure du possible, une concertation avec les partenaires dans la mise en œuvre de cette politique

· réaliser des aménagements les moins perturbants et les mieux adaptés au site

· réaliser et mettre à disposition du public un rapport annuel de son action

· communiquer et valorisation son action

· contribuer au renseignement d’indicateurs nationaux

· fournir à l’ADF le bilan de la politique départementale et de l’utilisation de la taxe relative aux ENS

En adhérant à cette charte, le Département valorisera son action au niveau national, réaffirmera son rôle majeur en tant qu’opérateur des politiques de préservation, de valorisation du patrimoine naturel et de développement durable.

Le Conseil Général soutient les opérations pédagogiques des collèges

Dans le cadre des projets scolaires relatifs à l’éducation au développement durable (EDD) validés par le Rectorat pour l’année scolaire 2012-2013, le Conseil Général est sollicité sur les 4 projets suivants :

· Collège Matouba – « Terra Matouba » Jardin créole : valorisation de la qualité et de la diversité de l’environnement Guadeloupéen à travers le jardin créole.

· Collège Fontaines Bouillante – « Sciences et biodiversité » : faire connaître les richesses, la fragilité et l’originalité de notre biodiversité.

· Collège Gourdeliane – Les Robinsons de Petite Terre : découverte de la réserve naturelle de Petite-Terre, initiation à la production audiovisuelle et photographique à travers la découverte de la richesse écologique des lieux.

· Collège Carnot – Projet européen COMENIUS « Rien ne se perd, tout se transforme…Pour un recyclage citoyen » : rencontre et échange avec d’autres enfants de cinq pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, Lituanie, Pologne) autour de la gestion des déchets : traitement, prévention de la production de déchets, recyclage, réemploi…

Compte tenu de l’implication du Conseil Général dans l’éducation à l’environnement, il a été décidé d’attribuer les subventions suivantes aux collèges précités :

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Du nouveau au port départemental de Sainte-Rose

Un avis d’appel public à la concurrence a été lancé le 7 mai 2012, afin de réaliser les travaux de transplantation d’un herbier à phanérogames marine dans le port départemental de Sainte-Rose.

Cette opération a pour objectifs de réaliser des travaux permettant :

- de prélever une espèce de Phanérogame marine présente dans l’emprise de la digue projetée,

- de la transplanter sur le site d’accueil (récepteur).

L’entreprise qui a été retenue aura un délai d’exécution de 2,5 mois pour l’exécution de ces travaux, pour un montant de 430 701.25 TTC.

Un hangar technique à l’aérodrome départemental de Marie-Galante

Monsieur François VUILLECARD, créateur d’une école ULM sur l’aérodrome des Basses à Marie-Galante, a sollicité le Conseil Général pour une mise à disposition d’une surface de 324m² sur la plateforme aéroportuaire, afin d’implanter un hangar technique pour abriter et assurer la maintenance des aéronefs conformément à la réglementation en vigueur.

Cette structure aura également pour vocation les formations théoriques et pratiques en vue de l’obtention d’un brevet de pilote d’ULM 3 axes (Ultra Légers Motorisés).

Par ailleurs, la création de cette activité permettra une redynamisation de la plateforme aéroportuaire et contribuera à apporter une nouvelle offre de formation aux scolaires.

Monsieur François VUILLECARD a donc été autorisé à occuper temporairement le domaine public aéroportuaire pour une durée de 15 ans pour un loyer annuel de 1 678,32€.

Un nouveau concept pour le lavage mobile de coques de bateaux de pêche

La Sarl Racoon Boat a sollicité la Collectivité Départementale afin d’obtenir une autorisation pour développer un concept innovant de lavage mobile de coques de bateaux de pêche et de plaisance sans mise au carénage en toute innocuité pour l’environnement sur les ports départementaux de Lauricisque, Saint-François, Trois-Rivières, Baillargent, Deshaies, Sainte-Rose et Port-Louis.

Ce projet permettra à terme la mise en œuvre d’un étroit partenariat avec les organisations professionnelles de ce secteur d’activité et le Comité Régional des Pêches qui ont validé cette initiative.

Une autorisation d’occupation temporaire du domaine portuaire a été approuvée, afin de permettre à la Sarl Racoon Boat de développer son concept pour une durée de 3 ans pour un loyer mensuel de 100,00€

EDUCATION

Le réfectoire du collège de Morne-à-l’Eau fait peau neuve

Par délibération N° 2001-610 du 20/12/2001, la Commission Permanente du Conseil Général de la Guadeloupe a crée le Fonds Commun des Services d’Hébergement des collèges. Ce fonds est destiné à couvrir un déficit accidentel du service de restauration ainsi que, le cas échéant, toute dépense nécessaire à la continuité du service à laquelle un établissement ne serait pas en mesure de faire face.

Les installations du collège de Morne à l’Eau nécessitent des travaux de mise en conformité des installations et de restructuration du réfectoire de l’établissement afin d’envisager le redémarrage du service à la prochaine rentrée scolaire dans des conditions optimales.

C’est pourquoi le Département prendra en charge l’intégralité des travaux afférents à cette mise en conformité pour un montant de 10.567 €.

JEUNESSE ET SPORT

Encourager nos graines de champions

Dans le cadre de la 10ème édition du Tour Junior de la Guadeloupe, prévu du 19 au 22 juillet 2012, la collectivité départementale a alloué une subvention de 10 000 € au Comité Régional Cycliste de la Guadeloupe pour l’organisation de cette manifestation.

C’est précisément cette manifestation qui avait révélé lors du tour inaugural de 2003 un certain Boris CARENE, qui figure aujourd’hui parmi les meilleurs cyclistes du département.

Ce tour précède de quelques jours celui réservé à la catégorie « Elite » et permet à nos jeunes sportifs de mesurer leur niveau, en étant confrontés à leurs homologues de la métropole et d’ailleurs.

COOPERATION

Encourager les échanges culturels entre la République Dominicaine et la Guadeloupe

L’Association Expression Tropic Art a initié depuis plusieurs années, différentes actions aux fins d’assurer un développement culturel partagé entre des jeunes de la République Dominicaine et des jeunes guadeloupéens.

Une délégation de jeunes de cette association a par ailleurs été reçue en République Dominicaine, en Juillet 2011, dans le cadre d’un programme culturel très riche.

La commission permanente a donc octroyé une subvention de 2 000 € à l’Association Expression Tropic Art pour l’organisation d’un programme d’échanges culturels avec des jeunes de la République Dominicaine sur le thème « culture et traditions »

Favoriser une meilleure connaissance des territoires

La Délégation Académique aux Relations Européennes Internationales et à la Coopération (DAREIC), dans le cadre du Groupement d’Intérêt Public du « Dispositif Académique d’Insertion, de Formation et d’Ingénierie » est porteuse du projet d’organisation d’un concours intitulé « Mieux connaître des réalités proches ou lointaines », en partenariat avec la Barbade et l’académie de Reims.

Le concours consiste à mettre en relation des écoles élémentaires des académies de Reims, de la Guadeloupe et de la Barbade en vue de favoriser une meilleure connaissance mutuelle de ces territoires

Les lauréats, issus des écoles Ginette Maragnès à Sainte-Anne, Gratien Candace à Baillif et Baillargent à Pointe Noire recevront un prix consistant en la réalisation d’un voyage d’étude de ces classes vers la Barbade, afin de permettre des productions communes qui seront exposées dans chaque académie.

Le Conseil Général alloue une somme de 2 000 € au Groupement d’Intérêt Public du « Dispositif Académique d’Insertion, de Formation et d’Ingénierie » aux fins d’organisation de ce concours.

Mise en œuvre d’un observatoire caribéen de prévention des risques majeurs

L’Association Ligne Verte ambitionne de créer un Observatoire Caribéen de Prévention des Risques Majeurs et environnementaux (OCPRME), l’objectif étant de fédérer les associations, les élus locaux, les cadres territoriaux, les partenaires publics et privés afin de les impliquer dans la mise en œuvre de différents plans de sauvegarde des populations en cas de survenance de catastrophes naturelles et de leur prévention.

Il s’agit de mettre en cohérence les différents qui existent déjà : Plans Communaux de Sauvegarde, Plan Particulier de Mise en Sûreté, Plans Familiaux de Mise en Sûreté, Plan Particulier de Mise en Sûreté de l’Entreprise.

Cette action visant la sécurité des populations caribéennes, enjeu majeur pour le bassin caribéen, le Conseil Général a octroyé une subvention de 3 000 € à cette association.

 

Commentaire(s) : (0) Clics: 2596

Compte - rendu des dossiers traités en commission permanente, le 10 juillet dernier.

< !--[if gte mso 9]> < ![endif]-->< !--[if gte mso 9]> Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE < ![endif]-->< !--[if gte mso 9]> < ![endif]-->< !--[if gte mso 10]> < ![endif]-->

L’ambiance n’est pas aux vacances au Conseil régional de la Martinique

En dépit d’une période réputée calme, le Conseil régional de la Martinique a adopté des mesures importantes lors de la tenue de la dernière réunion de la commission permanente du 10 juillet dernier, maintenant ainsi un rythme élevé à la conduite des politiques publiques.
A l’occasion de cette séance, le Président du Conseil régional, Serge Letchimy a tenu à présenter un premier bilan de la participation de la Martinique au Festival del Caribe qui s’est récemment tenu à Cuba. Il a fait état d’une manifestation brillamment réussie à laquelle la Martinique avait été honorée en tant qu’invitée d’honneur au milieu d’un parterre remarquable de 21 autres pays de la Caraïbe et de l’Amérique Latine. La Région qui avait en charge l’aspect coopération économique de cette mission avait tenu à y assurer la participation d’une cinquantaine de chefs d’entreprises martiniquais. Pour le Président de la Collectivité, cette opération a été extrêmement fructueuse et a permis la concrétisation de plusieurs contrats. Il a souligné, en particulier, la remarquable collaboration qui s’est renforcée à cette occasion dans le domaine de la pharmacopée et de la biomédecine.
A cet effet, cette démarche a donné lieu lors de cette commission permanente à une participation régionale de 155 000 euros à un programme de recherches mené en partenariat avec la Grande Ile autour des vertus médicales remarquables de la fleur d’hibiscus. Cette opération est menée par l’Association sur la Recherche des Ressources naturelles de la Martinique présidée par Max Monan.
Enfin, pour terminer sur ce festival, il a tenu à signaler l’excellente tenue d’un Colloque animé par de prestigieux intervenants martiniquais parmi lesquels on a pu compter, Gerry Létang, Gilbert Pago, Louis-Félix Ozier-Lafontaine…

Etudes supérieures

Depuis l’adoption du dispositif Aide aux étudiants qui a enfin établi une règle claire pour le soutien des étudiants martiniquais, plusieurs centaines de dossiers ont déjà été examinés. Lors de cette séance, 98 étudiants se verront octroyer un montant global d’aides de 129 000 euros pour entamer ou poursuivre leurs études supérieures.

Développement économique

Dans le domaine de l’agriculture, la politique de redynamisation de ce secteur souhaitée par le Conseil Régional porte ses fruits et permet une consommation plus offensive des fonds européens (FEADER) dédiés à cette activité. 17 exploitations sont concernées pour la création ou la modernisation de leurs activités. Le montant global de la participation régionale est de 632 042 euros.
17 subventions aide aux entreprises ont également été validées et concernent essentiellement des petites entreprises. Cette catégorie d’entreprises dites TPE (très petites entreprises) ont été particulièrement ciblées dans la réforme d’aides adoptées il y a quelques mois. Parmi ces soutiens, on note deux dossiers liés à l’immobilier d’entreprises. En effet, le nouveau train d’aides prévoit de soutenir les premiers mois de location immobilière dans le cadre d’une nouvelle implantation.

Dans le domaine de la pêche, 601 000 euros ont été votés comme participation régionale aux actions menées par le Comité Régional des Pêches et Elevages Marins de la Martinique. Dans ce domaine, le cofinancement Fonds Européens (FEP)/ Conseil Régional a permis le déblocage pour 10 bénéficiaires de 125 735 euros.
Enfin, il convient de signaler que conformément aux engagements pris sur place lors de son déplacement au port de Pêche de Grand Rivière, la Commission permanente a autorisé le président à octroyer des aides exceptionnelles aux pécheurs de la Commune. Une enveloppe de 35 000 euros a été validée.
Pour terminer, un marché d’études a été conclu pour permettre la réalisation du suivi de l’impact économique et social de l’octroi de mer à la Martinique.

Bâtiments et travaux publics

Après plusieurs mois de négociation entre la Ville du François et un propriétaire privé, La Collectivité a conclu le délicat dossier du règlement du foncier dans le cadre de la réalisation du Carrefour Quatre Croisées au François. Cette négociation conclue à l’amiable a permis d’éviter une procédure d’expropriation amorcée par l’ancienne mandature. Le propriétaire a pu être indemnisé pour les pertes dans le cadre de son activité agricole et pourra disposer en échange d’un terrain constructible négocié avec la Ville en échange de sa propriété rendue utile pour la construction de l’ouvrage public.
Dans le cadre de la reconstruction du Lycée Schœlcher, plusieurs avenants à des marchés ont été validés pour permettre l’avancée de ce chantier majeur (réalisation du lycée de transit et nouvelle construction).

Logement

La participation de la Région à plusieurs projets de nouvelles constructions de logements HLM ont également été actés. 108 nouveaux logements au Diamant, à Trinité et au Robert pourront ainsi voir le jour. L’apport de la collectivité se monte à 284 000 euros.
Toujours dans le domaine du logement, la 3ème tranche d’aide aux foyers relevant des mesures Aide à l’Amélioration de l’habitat (AAH) et de Logement Evolutif Social (LES) du Plan de Relance d’Urgence a été adoptée. 96 familles sont concernées pour cette tranche. Pour mémoire, ces mesures concernent essentiellement des personnes âgées à faibles revenus et des sinistrés du cyclone DEAN. Avec cette dernière tranche, ce sont au total 1 057 familles qui ont été concernés par cette mesure exceptionnelle du Plan de Relance 1 dont la moitié des chantiers sont aujourd’hui en cours ou terminés.

Culture

Plusieurs dossiers étaient à l’ordre du jour. Il est à retenir que la Collectivité a accepté l’achat d’une œuvre remarquable de feu Dumas Jean-Joseph, artiste plasticien martiniquais. Cette œuvre fera l’objet d’un don au lycée qui porte désormais son nom, plus connu sous l’appellation de Lycée Technique.

Formation professionnelle

Comme à chacune de ses séances, la Commission Permanente de la Région Martinique a validé les aides à la formation professionnelle. 735 981 euros ont été répartis à cette occasion auprès de plus de 350 bénéficiaires.

Commentaire(s) : (0) Clics: 1895

Le Conseil Général a tenu sa 7ème Commission Permanente de l’année.

 

< !--[if gte mso 9]> Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 < ![endif]-->< !--[if gte mso 9]> < ![endif]-->< !--[if gte mso 10]> < ![endif]-->

La commission permanente de l’Assemblée Départementale s’est réunie le jeudi 14 juin 2012 sous la présidence du Docteur Jacques GILLOT. Les élus se sont ainsi prononcés sur les dossiers ayant notamment trait aux compétences départementales suivantes :

ACTION SOCIALE ET SOLIDARITE

Le Plan Départemental d’Insertion en action :

Le soutien au fonctionnement de la Banque Alimentaire de Guadeloupe

La Banque Alimentaire de Guadeloupe se verra allouer une aide de 50 000 euros pour la mise en œuvre de ses missions de collecte, gestion et redistribution de l’aide alimentaire en faveur des personnes et familles en situation précaire. Ses actions sont fondées sur la gratuité, la lutte contre le gaspillage, le don, le partage, le mécénat et le bénévolat.

Il est à rappeler que la collectivité départementale recourt régulièrement à la Banque Alimentaire dans le cadre d'actions d'accompagnement social individualisé ; l'aide alimentaire contribuant également à la prévention du surendettement.

L’accompagnement socioprofessionnel des bénéficiaires du RSA :

10 opérateurs associatifs conventionnés

Conformément à la loi n° 2088-1249 du 1er décembre 2008 généralisant le RSA et réformant les politiques d’insertion, un droit à l’accompagnement social et professionnel pour les bénéficiaires dont les ressources du foyer sont inférieures à 500 euros a été instauré. Cet accompagnement, outre le Conseil Général, fait intervenir les partenaires institutionnels que sont Pôle Emploi, Mission Locale, CAF ou encore les CCAS, et bénéficie à 79 718 personnes en Guadeloupe (01/01/2012).

Afin de renforcer ce réseau d’accompagnement, la collectivité départementale a renouvelé son partenariat conventionnel avec dix opérateurs associatifs en 2011.

Le montant global de ces conventions s’établit à la somme de 472 360 euros, réparti comme suit :

ASSOCIATION

TERRITOIRE D’INTERVENTION

MONTANT DE LA SUBVENTION

AGOUTI

Sainte-Anne

25 480 €

PASSERELLE POUR L’EMPLOI

Pointe-Noire, Capesterre de Marie-Galante, Saint-Louis

27 380 €

COUP DE POUCE

Grand-Bourg de Marie-Galante

11 580 €

TRAVAIL ET PARTAGE

Moule

63 216 €

MADES

Abymes

59 250 €

ACCORS

Pointe-à-Pitre, Morne-A-L’eau

11 850 €

FORMA PLUS

Pointe-à-Pitre, Sainte-Rose, Lamentin

68 054 €

TDAG

Petit-Bourg

15 800 €

FAM D’ART

Baie-Mahault

19 750 €

PASSERELLE PLUS

Sainte-Anne, Saint-François, Gosier, Abymes, Baillif, Vieux-Habitants

170 000 €

TOTAL

472 360 €

Un soutien permanent des initiatives en faveur de l’insertion

La Collectivité Départementale participera à la mise en œuvre d’un chantier d’insertion « Audiovisuel numérique et technologie de l’information et de la communication » organisé par l’association Initiative Image Caraïbe Compagnie sur six pôles répartis sur l’ensemble du territoire de la Guadeloupe. Il s’agit de mettre en place une plateforme audiovisuelle ayant pour objectif de favoriser la création de contenu numérique et de services associés. Par ailleurs, une Web TV « Couleur Guadeloupe », autorisée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), diffusera les programmes réalisés par 27 jeunes guadeloupéens formés aux métiers de l’audiovisuel, 12 formés aux métiers du journalisme bi-média et 15 formés au métier de technicien en audiovisuel. Le Conseil Général prendra en charge un nombre maximum de 27 embauches Contrat Unique d’Insertion (CUI) pour un montant maximum de 132 840 euros et le versement d’une subvention d’un montant de 20 000 euros pour la prise en charge des frais de formation, de suivi et d’encadrement de l’action d’insertion.

Enfin, l’interprofession guadeloupéenne des producteurs de fruits et légumes, et de l’horticulture (IGUAFLHOR) bénéficiera d’une subvention de 2 250 euros pour sa prestation d’interface dans la mise en œuvre de l’opération Panier Pays. Il s’agit d’un dispositif mis en place en partenariat avec la CAF et qui permet la délivrance de bons d'achat de fruits et légumes locaux dans un réseau de petits commerces de proximité. Des actions d'éducation budgétaire sont conduites de manière concomitante par les conseillers en économie sociale et familiale (CESF) du Conseil Général et de la Caisse d’Allocations Familiales, dans un objectif de prévention du surendettement et du déséquilibre alimentaire.

En 2011, 1140 bons ont été délivrés permettant ainsi à 95 familles de réintroduire des fruits et légumes frais locaux dans leur alimentation. 32,5% de ces bénéficiaires avaient été signalés par des professionnels de santé partenaires du PDI dans le cadre d’un accompagnement diététique personnalisé.

L’amélioration de l’habitat : une priorité du Conseil Général

En vue de la réalisation d’une mission d’assistance et de suivi de réalisation de travaux prioritaires d’amélioration de l’habitat, en faveur des ménages défavorisés, la collectivité départementale a procédé, ce jour à la désignation de trois opérateurs immobiliers. Notons que cette prestation s’adresse également aux personnes atteintes de handicap, à mobilité réduite ou aux personnes âgées, désireuses de procéder à des travaux d’adaptation de leur logement.

CULTURE ET PATRIMOINE

La remise des prix de la 9ème édition du Concours d’Ecritures Créoles c’es le 27 juin !

Depuis 2003, le Conseil Général et l’Académie de Guadeloupe organisent le concours d’écritures créoles (Ripaj a maké kréyòl) qui se tient, lors de la semaine académique du créole à l’école. Cette 9e édition 2011-2012 a été placée sous le thème « Mizik : éritaj, liyannaj, migannaj », intégrant lui-même une thématique d’ensemble « Vivasyon an nou adan lang é kilti kréyòl-la ».

La nouvelle formule de ce concours prévoit deux phases. La première a permis aux collégiens de 5e, 4e et de 3e de s’exprimer à l’écrit et en langue créole sur le thème précédemment cité.

Les 10 premiers lauréats de chaque niveau seront récompensés lors de la remise des prix prévue le mercredi 27 juin 2012 à la résidence départementale.

Comme chaque année la manifestation sera parrainée par une personne-référente promouvant par un travail de qualité, l’expression de notre identité culturelle créole.  L’auteur-compositeur-interprète Dominique Coco très connu pour son implication dans le milieu artistique a été retenu pour assurer cette mission.

« Carte Blanche An III » en préparation

Suite au véritable succès des deux premières éditions de l’opération Carte Blanche, la collectivité départementale organisera l’exposition temporaire annuelle « Carte blanche An III » au musée Schœlcher du 7 janvier au 26 avril 2013. Cette exposition s’articulera autour de deux principes fondamentaux : l’espace occupé en partie par l’exposition permanente et le rapport nécessaire entre l’intervention de l’artiste et une ou plusieurs thématiques ou œuvres propres aux collections du musée. Pour cette troisième édition, les artistes réaliseront des créations originales au cours d’une résidence d’artistes à l’Habitation La Ramée à Sainte-Rose. Cette dernière se déroulera sous forme d’ateliers de jour permettant une médiation avec les différents publics et notamment les scolaires, pour lesquels seront organisés des ateliers d’arts plastiques animés par le service éducatif du musée Schoelcher. Enfin, l’opération « Carte blanche An II » sera accompagnée de la réalisation d’un catalogue de l’exposition mis en vente à l’accueil du musée Schœlcher.

Le Conseil Général s’engage pour la revalorisation de l’archéologie

Propriétaire de plusieurs sites historiques, riches d’un patrimoine archéologique : les forts départementaux, les habitations-sucreries, le parc archéologique des roches gravées et de l’établissement culturel dédié à l’archéologie amérindienne, le musée départemental Edgar Clerc, le Conseil Général signera une convention de partenariat avec l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) pour la mise en œuvre d’actions de valorisation de la recherche archéologique dans le département. Les actions retenues s’articuleront autour de la sensibilisation et l’information des publics, la création d’expositions temporaires, l’organisation de cycles de conférences publiques ou encore la création et la diffusion d’outils pédagogiques.

Des visites patrimoniales à destination des élèves du primaire

Dans le droit fil de sa politique culturelle et dans un souci de valorisation du patrimoine, la collectivité départementale accompagnera le projet «une journée Akajaklin» qui a pour objectif principal celui de la transmission. Il s’agit de permettre à des jeunes de rencontrer deux figures emblématiques du gwo-ka, Madame Jacqueline Thôle et Monsieur Yves Thôle dans leur propre demeure, qui est en elle-même une maison patrimoine du fait de la richesse des collections qu’elle contient et des activités qui y sont développées. Il sera ainsi proposé aux enfants de participer à des ateliers autour de la fabrication et de la pratique du tambour ka, du costume créole, de découverte d’un intérieur d’une maison traditionnelle et autour d’autres thèmes liés au patrimoine. Un livret de présentation leur sera également remis.

Le Département acteur du monde culturel

Conformément à sa politique culturelle, le Conseil Général développe son action dans deux directions : mettre la culture à la portée du plus grand nombre et faire de la culture un outil de développement et de rayonnement des territoires.

A l’occasion de cette Commission Permanente la collectivité a procédé à l’attribution d’une enveloppe globale de 9 500 euros à diverses associations dont notamment :

ASSOCIATIONS

OBJETS

MONTANTS ATTRIBUES

JEUNES DE SAINT- FÉLIX

Réalisation du programme d’activités annuelles et présentation du travail au public

1 500 €

ISANAJA CONSULTING

Accompagnement apporté à l’artiste peintre Marius NUMA en vue de sa participation aux « Rencontres Interprofessionnelles de NICE «

2 000 €

GUADELOUPÉENNE DES AMIS DE L’INDE

Réalisation du programme d’activités annuelles

2 000 €

GWADLOUP GROOVE

Réalisation de la 4ème édition « 1ère Rencontre autour du piano »

4 000 €

AGRICULTURE - ENVIRONNEMMENT

Bientôt un laboratoire modulaire à l’Institut Pasteur de la Guadeloupe

La collectivité départementale mettra à disposition de l’Institut Pasteur de la Guadeloupe une parcelle sise au lieu-dit « Morne Montmartre » dans la commune des Abymes en vue de l’implantation d’un laboratoire modulaire d’une emprise totale de 75m².

Il convient de noter qu’en raison de l’évolution de la législation et des activités nouvelles en matière de recherche environnementale, l’Institut Pasteur de la Guadeloupe se doit, pour pouvoir continuer ses activités, de s’équiper d’un laboratoire de sécurité biologique de niveau 3.

Le Conseil Général et le Parc National de la Guadeloupe

vous invitent à découvrir nos paysages !

Depuis 2007, le Parc National de la Guadeloupe met en œuvre un programme d'animations avec l'aide des collectivités locales autour du thème des patrimoines naturels et culturels du territoire. Chaque année l'attente des publics vis à vis de cette opération va en s'accroissant, la population locale étant la plus réceptive. C'est aussi une façon de compléter l'offre d'animation des vacances.

Dans cette perspective, le Parc National renouvèle cette opération du 7 juillet au 12 août autour du thème : «Paysages de Guadeloupe». L'objectif étant de mettre en exergue les paysages qui sont le reflet d'une richesse tant naturelle que culturelle qui sont «la résultante de l'action conjointe des sociétés humaines, du monde vivant et du milieu abiotique».

Compte tenu de l'implication du Conseil Général dans le domaine de la valorisation du patrimoine naturel et de sa politique d'accueil du public en forêt, le Parc National de la Guadeloupe se verra allouer une subvention de 15 000 euros.

JEUNESSE ET SPORT

Le Conseil Général aux côtés de nos champions !

En vue de valoriser nos champions, la collectivité départementale a pris en charge 12 billets d'avion aller-retour pour l’hexagone au bénéfice de l'association sportive de l'Etoile de l'ouest pour la participation de son équipe de basket-ball au championnat "Nationale III" des 26 et 27 mai 2012 derniers.

Par ailleurs, en vue de sa participation aux championnats de France qui se tiendront du 22 au 23 septembre 2012 à Anduze dans le Gard, la section "vétérans triplette" du Bowling club de Baillif, championne 2012 de la Guadeloupe de cette discipline sportive, bénéficiera de 2 billets d’avion aller-retour pour l’hexagone.

Commentaire(s) : (0) Clics: 2353

Le Conseil Général a tenu sa 6ème Commission Permanente de l’année.

 

< !--[if gte mso 9]> Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 < ![endif]-->< !--[if gte mso 9]> < ![endif]-->< !--[if gte mso 10]> < ![endif]-->

La commission permanente de l’Assemblée Départementale s’est réunie le jeudi 31 mai 2012 sous la présidence du Docteur Jacques GILLOT. Les élus se sont ainsi prononcés sur les dossiers ayant notamment trait aux compétences départementales suivantes :

ACTION SOCIALE

Le Plan Départemental d’Insertion (PDI) et l’accompagnement des bénéficiaires du RSA mis en œuvre au quotidien

L’association Alternative 119 se verra allouer une subvention de 10 000 euros pour la gestion de son épicerie solidaire située à Vieux-Habitants et, notamment, compléter l’approvisionnement de l’épicerie en fruits et légumes frais locaux en faisant appel aux agriculteurs du secteur. Créée en 2010, elle s’est rapidement imposée comme un acteur social de la côte sous le vent (plus de 600 personnes ont été orientées vers ses services en 2011). En outre, Alternative 119 propose des aides à l’éducation budgétaire ainsi que des réunions thématiques sur des sujets liés à l’économie familiale, l’insertion ou la santé. L’activité de l’épicerie solidaire participe ainsi à la lutte contre les exclusions et à la structuration de relations avec les professionnels sociaux et médicosociaux.

Entre outre, une subvention de 13 180 euros sera versée à l’association « On pannyé on kwi » pour l’organisation d’un stage en vannerie d’osier. En effet, cette association a démarré un chantier d’insertion en novembre 2011 dans le but de former des personnes à la fabrication d’objets artisanaux en vannerie à partir de matières premières locales biodégradables et souhaite renforcer le niveau de qualification de dix vanniers en organisant un stage d’une durée de trois mois en vannerie d’osier, animé par un maître-vannier du Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles de Fayl-Billot.

Parallèlement, le Conseil Général participera à la mise en œuvre d’un chantier d’insertion « construction d’une piscine en eau de mer et initiation aux métiers du bâtiment » à la Désirade. Ce chantier qui embauchera pendant deux ans 20 jeunes bénéficiaires du RSA se verra allouer une subvention de 21 600 euros pour la prise en charge des frais d’encadrement de l’action d’insertion.

Par ailleurs, la collectivité départementale attribuera une subvention de 15 000 euros à l’association Accolade Caraïbes afin de contribuer à l’accompagnement des sortants de prison et au suivi des personnes placées sous main de justice, ces deux actions étant des atouts importants pour la lutte contre la récidive et la réinsertion. Unique association de la Guadeloupe spécifiquement dédiée à ces publics, Accolade Caraïbes propose aux services de justices l’aménagement de peines alternatives à l’incarcération.

De plus, le Conseil Général reconduira le partenariat avec les réseaux de santé GIP AASPEG, HTAGWAD et KARUDIABET visant à favoriser l’accompagnement sanitaire des bénéficiaires du RSA par des professionnels de santé. Cette mesure s’inscrit dans le parcours d’insertion de l’allocataire en rendant effective une prise en charge personnalisée et adaptée. Pour ce faire, les réseaux de santé suivants se verront allouer les subventions ci-après:

RÉSEAU

MONTANT

GIP AASPEG

30 000 €

HTA GWAD

10 000 €

KARUDIABETE

10 000 €

Enfin, conformément à l’engagement fort pris envers la jeunesse en reconnaissant la notion d’ayant droit du bénéficiaire du RSA et en inscrivant à l’endroit de ces jeunes, des mesures spécifiques visant globalement à prévenir les risques d’exclusion sociale, la collectivité départementale prendra en charge les frais de pratique artistique et sportive des adhérents des associations et clubs, issus de foyers bénéficiaires du RSA.

Le calcul du montant de la prise en charge est le suivant :

ACTIVITES ARTISTIQUES — MONTANT DE LA PRISE EN CHARGE

Tarif mensuel

Ce que verse le Conseil Général

Ce que paie l'allocataire

chaque mois

20€

10

10€

30€

20€

10€

40€

25€

15€

50€

35€

15€

60€

45€

15€

ACTIVITES SPORTIVES — MONTANT DE LA PRISE EN CHARGE

Tarif annuel du Club

(Hors licence, tenues et matériel)

Ce que verse le Conseil Général

Ce que paie l'allocataire pour l'année

100€

50€

50€

150 €

90 €

60 €

200 €

120 €

80 €

250 €

160

90

300€

200€

100€

Le Département aux côtés des associations oeuvrant

pour l’accompagnement de la jeunesse et des familles

L’association de Gestion du Centre Social de Petit-Canal, créée en 1994 à l’initiative de la Caisse d’Allocations Familiales, bénéficiera d’une subvention de 12 000 euros pour la réalisation de ses activités en matière d’encadrement des familles et d’animation socio-culturelle (accueil périscolaire, séjours vacances, ateliers pratiques …etc.).

En outre, l’Association Saintannaise pour l’Epanouissement des Individus (ASPEI) se verra allouer une aide de 2 000 euros pour ses activités en faveur du développement et de l’épanouissement des enfants de 3 à 12 ans. En effet, en un an, elle a accueilli une trentaine d’enfants tant en péri scolarité que dans le centre d’accueil sans hébergement. Le centre de vacances a reçu une quarantaine d’enfants pour un programme très diversifié basé sur la découverte des sites de la Guadeloupe.

De plus, la collectivité départementale attribuera une subvention de 4 000 euros à l’association le Son des Pères pour lui permettre de réaliser ses actions phares à destination du public de Zone Urbaine Prioritaire et Zones d’Education Prioritaire : des ateliers culturels de développement personnel basé sur la lutte contre illettrisme et des ateliers d’hygiène alimentaire et de prévention de l’obésité.

Enfin, l’association Attitudes Médiations recevra une aide globale de 35 000 euros afin de faire perdurer les services de la Médiation Familiale (20 000 euros) et de l’Espace de Rencontre (15 000 euros).

Le protocole départemental de développement de la médiation familiale

bientôt renouvelé

La collectivité départementale renouvellera le protocole départemental de développement de la médiation familiale en vigueur depuis 2006. En effet, cosigné par le Conseil Général, la Caisse d’Allocations Familiales, la Direction de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale et le Ministère de la Justice, il constitue l’une des modalités incontournables d’accompagnement à la fonction parentale.

Le comité départemental de la médiation familiale ainsi constitué a pour mission de recenser les besoins des publics, de définir une offre conforme aux recommandations du Conseil national consultatif de la médiation familiale en vue de couvrir l’ensemble du département, d’organiser le financement des services, d’informer et faire la promotion de la médiation familiale auprès du public et des partenaires concernés, de suivre l’activité des associations œuvrant dans ce domaine et l’évaluation du dispositif au plan départemental.

Son intervention en matière de médiation familiale s’articule en lien avec la problématique des espaces rencontres.

La collectivité œuvre pour un meilleur accueil de la petite enfance

Dans le cadre de sa politique en faveur de l’accueil de la petite enfance, le Conseil général a signé en 2009 une convention petite enfance avec la Caisse d’Allocations Familiales de la Guadeloupe, et s’est engagé à apporter son aide à l’amélioration de la qualité de l’accueil des jeunes enfants.

Il s’agit pour la collectivité départementale de garantir la sécurité et le confort des enfants et d’améliorer, de façon significative, les conditions de travail des personnels qui les encadrent quotidiennement  (auxiliaires de puériculture, puéricultrices, infirmières, et autres personnels autorisés).

C’est dans ce contexte que des aides financières d’un montant global de 96 312,62 euros seront allouées aux établissements suivants :

DEMANDEUR

AMELIORATION DE LA QUALITE

DE L’ACCUEIL

INVESTISSEMENT

Caprice d’Anges ADSEE

5 307,16 €

Babynours

9 092,69 €

12 967,50 €

Association de Gestion de la crèche de Petit Canal

1 500 €

Les Gentils Garnements

9 700 €

Crèche La Ronde Enfantine

44 000 €

Crèche ManTine

2 000 €

Crèche Rollande Lolo Epiter

9 100 €

Crèche Les Petits Anges

2 745,27 €

TOTAL

11 092,69

85 319,93 €

EDUCATION - SPORT

Le Conseil Général favorise les échanges sportifs entre collégiens

La collectivité départementale attribuera une subvention de 3 000 euros au collège Germain Saint-Ruf de Capesterre-Belle-Eau afin de permettre à son équipe d’athlétisme de participer au championnat de France U.N.S.S qui doit se dérouler du 8 au 10 juin 2012 à Créteil dans le Val-de-Marne. Par ailleurs, le collège Général de Gaulle du Moule s’est vu allouer une aide de 4 500 euros dans le cadre de la participation de son équipe de football au Championnat U.N.S.S qui s’est tenu du 19 au 26 mai à Cergy-Pointoise (95) dans la région Parisienne.

4 athlètes guadeloupéens aux championnats de France UNSS d’athlétisme

Le Conseil Général prendra en charge les titres de transport aérien Pointe-à-Pitre/Paris et retour de 4 athlètes qualifiés pour les championnats de France d’athlétisme qui se dérouleront du 6 au 11 juin 2012 au stade de Duvauchelle de Créteil (Val de Marne). Les champions de la Guadeloupe s’aligneront au relais 8 x 200 mètres.

Bientôt une réserve biologique dirigée dans le nord Grande-Terre

Dans le cadre de sa politique de préservation et d’ouverture au public des espaces naturels, la collectivité départementale a approuvé le principe de la création d’un outil de protection : une réserve biologique dirigée (RBD) sur les forêts sèches du Nord Grande Terre, portée et gérée par l'Office National des Forêts (ONF).

Le classement en RBD permet de préserver des habitats et des espèces particulièrement représentatifs du milieu forestier et/ou vulnérables, tout en laissant la liberté d’effectuer des travaux de restauration écologique, de proposer un accueil du public en forêt.

Ainsi, les actions mises en œuvre s’articuleront autour de deux axes :

ü Conserver les milieux et les espèces indigènes remarquables : il s’agit de maîtriser les activités, de gérer la prolifération des espèces invasives, d’accroître la connaissance sur ces milieux.

ü Conserver le patrimoine naturel, culturel et accueillir le public : il s’agit de valoriser les massifs pour la découverte et l’éducation à l’environnement tout en s’assurant de la conservation des espèces sensibles vis-à-vis des espèces envahissantes.

La collectivité départementale aux côtés des jeunes agriculteurs

Le Conseil Général attribuera une subvention de 1296,30 euros à Jean-Marie KICHENIN, jeune agriculteur, pour l’acquisition de matériel d'irrigation en goutte à goutte. En effet, dans le cadre de son projet agricole de diversification autour de la canne à sucre, il met en oeuvre un projet d'irrigation qui lui permettra d'améliorer ses conditions de travail et de conforter ses revenus par la mise en place d'une production de pastèques ainsi que le développement limité de la production bovine.

Commentaire(s) : (0) Clics: 1883

Partenaire

L'actu par mail

Recevez toute l'actualité par mail , Tous les jours

Facebook

Pub